Mauritanie: le leader abolitionniste Abeid inculpé pour incitation à la haine

Biram ould Dah ould Abeïd, l’ancien candidat à la dernière présidentielle, leader de la jeunesse haratine anti-esclavagiste, ici le 19 juin 2014, à Nouackchott.
© AFP PHOTO / SEYLLOU

En Mauritanie, Biram Dah Abeid, leader du mouvement abolitionniste IRA et candidat aux législatives du 1er septembre, a été inculpé le 13 août pour incitation à la haine et à la violence. Un journaliste l’accuse de l’avoir menacé, ce que dément le mouvement IRA.

Biram Dah Abeid, qui lutte contre le racisme et l’esclavage, a été arrêté le 7 août à l’aube dans la banlieue sud de la capitale mauritanienne Nouakchott suite à une plainte d’un journaliste qui l’a accusé de l’avoir menacé.

Cette accusation a été rejetée par le mouvement auquel appartient Biram Dah Abeid, IRA (« Initiative for the Resurgence of the Abolitionnist Movement », « Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste ») qui a dénoncé une campagne de diabolisation du leader harratin – descendant d’esclave – à l’approche des élections législatives du 1er septembre dont il est candidat pour un siège de député sur la liste nationale.

« Climat de terreur »

Lundi 13 août, un juge a inculpé Biram Dah Abeid pour incitation à la haine et à la violence. Le lendemain, lors d’une conférence de presse transformée en meeting surchauffé, les responsables de la coalition électorale IRA-Sawab ont dénoncé l’acharnement du pouvoir contre Biram Dah Abeid et réaffirmé le maintien de sa candidature même en prison.

Cet engagement a été réitéré par Abdel Salam Horma, président du parti Sawab, mouvement nationaliste d’obédience baathiste. « Biram a présenté un dossier complet et solide, a-t-il déclaré. Nous avons son récépissé officiel. Et pourtant, le harcèlement, les arrestations et l’emprisonnement, avec tout cela, le régime instaure un climat de terreur dans la perspective des élections. Mais même en prison, Biram reste notre candidat. Le pouvoir ne réussira pas à briser l’élan de solidarité des masses pour cette candidature ».

Biram Dah Abeid, qui n’a pas de parti politique reconnu par le pouvoir, se présente sous les couleurs du parti Sawab à la faveur d’un accord électoral signé le 1er juin. La coalition électorale IRA-Sawab a réajusté son programme de campagne en fonction de la nouvelle donne. « Si nous devons tenir un discours, nous allons en tenir dix, affirme Balla Touré, responsable aux relations extérieures du mouvement IRA. Si nous devons tenir un meeting, nous allons en faire trois. Ce sera la réponse adéquate à cette démarche des autorités qui voudraient anéantir la candidature du président Biram ».

Publicités
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

22ème jour d’interrogatoire et de torture pour Lama Khater, dont les écrits ne plaisent pas aux sionistes

Voici maintenant 22 jours que Lama Khater, écrivaine et mère de 5 enfants qui habite la région d’Hébron, est interrogée 20 H par jour, avec les mains et les pieds attachés à sa chaise !

Après avoir été kidnappée lors d’un raid de l’armée d’occupation à son domicile le 24 juillet dernier, Lama est détenue à la prison israélienne d’Ashkelon pour la 22ème journée consécutive, en raison de ses écrits, qui dénoncent l’occupation.

Le régime, qui a préféré retirer récemment le qualificatif de « démocratique » concernant son Etat, désormais seulement « juif », n’est pas gêné d’imposer ce traitement à une femme de 42 ans, afin de terroriser les Palestiniens qui osent écrire ce qu’ils pensent de ce régime.

Pour faire bonne mesure, Israel accuse maintenant Lama de faire partie d’une association illégale (toutes les associations palestiniennes sont illégales….), après avoir tenté l’accusation de « bombes à retardement » pour ses écrits, avant de la faire disparaître tant elle est peu crédible.

Les menaces en tous genres vont bon train pour lui faire signer des aveux, mais Lama Khater, ligotée à sa chaise, refuse malgré ses douleurs.

Elle est censée comparaître jeudi devant un tribunal militaire.

Soxante-trois autres femmes font actuellement partie des prisonniers politiques palestiniens emprisonnés illégalement par Israël.

Source : Maan News Agency

BOYCOTT ISRAEL !!

CAPJPO-EuroPalestine

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Syrie: une trentaine d’enfants tués dans des raids aériens dans le nord

media Un secouriste casque blanc examine un bébé dans une ambulance, après des frappes aériennes des forces gouvernementales syriennes dans la localité rebelle d’Ouroum al-Koubra, dans la province d’Alep, le 10 août 2018. OMAR HAJ KADOUR / AFP

Au moins 53 civils, dont 28 enfants, ont été tués en Syrie dans des raids aériens ayant visé vendredi 10 août au soir plusieurs territoires rebelles dans les provinces d’Idleb et d’Alep. Il s’agit des bombardements les plus meurtriers dans le secteur depuis des mois.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Quelques heures avant l’annonce de ce bilan, des avions russes avaient mené des raids aériens contre un dépôt de munitions d’un groupe jihadiste à Ouroum al-Koubra, selon un communiqué militaire russe. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) affirme qu’une quarantaine de civils ont été tués dans cette localité située à l’ouest de la province d’Alep.

Ces raids russes confirment un regain d’activité militaire dans cette région après des mois d’un calme relatif. Le président syrien Bachar el-Assad avait récemment annoncé son intention de reprendre Idleb, dernier grand bastion contrôlé par des groupes rebelles et jihadistes.

Pas un jour ne passe sans que le ministère russe de la Défense n’annonce avoir abattu des drones armés lancés par les jihadistes contre la base aérienne de Hmeimim. Entre vendredi et samedi, trois de ces appareils auraient été détruits par la DCA russe.

Dans le même temps, des sources militaires syriennes ont annoncé que la 4e division d’élite de la Garde républicaine avait quitté les provinces méridionales de Deraa et Soueida pour le Nord.

De longs convois transportant des milliers de soldats et des centaines de chars et de pièces d’artillerie ont été vus se dirigeant vers Idleb, où se trouvent déjà d’autres unités d’élite, appelées les Forces du Tigre. Tous ces indices laissent présager que la bataille d’Idleb est sur le point de commencer.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

La Flottille de la Liberté une fois de plus interceptée par les sionistes : l’inacceptable blocus de Gaza

http://www.france-palestine.org/La-Flottille-de-la-Liberte-une-fois-de-plus-interceptee-par-Israel-l

Ce dimanche, la marine israélienne a commis l’acte de piraterie dont elle est coutumière depuis maintenant 10 ans : une intervention en eaux internationales pour intercepter la Flottille de la Liberté et s’en prendre à son équipage. L’Awda, le navire amiral de la flottille partie cette année de Suède et de Norvège, a été intercepté par la marine israélienne, et détourné vers le port israélien d’Ashdod. Son équipage et ses passagers ont été arrêtés et sont actuellement détenus en Israël.

L’Awda apportait une cargaison de médicaments dont la Bande de Gaza manque cruellement, et devait elle-même être remise en cadeau aux pêcheurs palestiniens de Gaza. Rien, absolument rien, qui puisse porter atteinte à la « sécurité d’Israël » au nom de laquelle tant de crimes sont commis. Mais ses 22 passagers et membres d’équipage, de 16 nationalités différentes dont la militante française Sarah Katz, apportaient un message bien plus dangereux pour la politique israélienne : la solidarité et l’espoir. Un espoir qu’Israël cherche méticuleusement à tuer, jour après jour, en continuant à réprimer dans le sang les Marches du retour, et en étranglant chaque jour un peu plus la Bande de Gaza.

Avec la fermeture, puis la réouverture limitée et sporadique du dernier point de passage pour les marchandises, la situation à Gaza, dans la chaleur étouffante de l’été, empire jour après jour. Et après les réductions des salaires payés aux fonctionnaires de Gaza, décrétées par l’Autorité palestinienne, ce sont maintenant les salariés et les services d’éducation et de santé de l’UNRWA, l’agence de l’ONU en charge des services aux camps de réfugiés, qui sont menacés par la coupure unilatérale de la part de financement des Etats-Unis. Gaza est devenue, au fil des années, un laboratoire ignoble : celui des techniques pour tuer une société et lui faire perdre tout espoir en l’avenir.

Celles et ceux qui connaissent la population palestinienne de Gaza, sa créativité, son engagement, sa profonde humanité, ne sont pas surpris par sa résistance à ce blocus inhumain. Mais rien ne sera possible sans une intervention concertée des Etats.

Nous demandons constamment et avec insistance au gouvernement français et au président de la République d’agir pour que cesse le scandale que constitue ce blocus. Et pour commencer, d’agir pour que le gouvernement israélien laisse passer la Flottille. Nous n’avons eu aucune réponse, pas plus que nous n’avons eu d’explication à l’inexcusable attitude de la police fluviale de la préfecture de police, qui a empêché par la force deux petits bateaux de la flottille d’accoster à Paris.

La Flottille doit passer, l’Awda doit être restituée pour pouvoir aller à Gaza, et son équipage et ses passagers libérés. Et la « Freedom », le voilier qui va la suivre dans quelques heures, ne doit pas faire l’objet d’un acte de piraterie similaire. Nous demandons au gouvernement français d’agir dans ce sens, de toute urgence et publiquement, en prélude à une indispensable intervention, ferme et assortie de sanctions, pour la levée du blocus de Gaza.

Nous renouvelons toute nos félicitations et notre solidarité aux équipages et passager.e.s courageux de la Flottille. Nous adressons toute notre solidarité à nos amis palestiniens de Gaza, et notamment aux animateurs des Marches du Retour, qui ont aussi publié un communiqué de solidarité avec la Flottille, et à toutes les femmes et les hommes de Gaza qui continuent à se battre pour la vie et pour l’espoir. Nous sommes et resterons mobilisés à leurs côtés..

Le Bureau national de l’Association France Palestine Solidarité
30 juillet
2018

Lire aussi le communiqué de la coalition française pour la Flottille de la Liberté : Acte de piraterie israélien et silence complice des Etats

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Des migrants illégaux déplacés de force au Maroc

Les migrants se rassemblent à proximité de la clôture de six mètres de haut qui cerne l’enclave espagnole de Ceuta en territoire marocain (photo d’illustration).
© REUTERS/M. Martin

Les autorités marocaines procèdent à de nouveaux éloignements de migrants clandestins. Selon les associations, environ 1 600 d’entre eux ont été déplacés de force de Tanger et de Nador, proches des territoires espagnols de Ceuta et Melilla en terre marocaine.

C’est vers la ville de Tiznit – à plus de 800 kilomètres de Tanger  et par bus, en pleine canicule estivale, qu’ont été éloignés des centaines de migrants clandestins selon l’AMDH, l’Association marocaine des droits de l’Homme.

Ces personnes ont été délogées de leur domicile ou de camps installés aux abords de Tanger et Nador, selon l’ONG. C’est d’ailleurs aux abords de cette ville frontalière de l’enclave espagnole de Melilla que refont surface, depuis peu, des camps de fortunes de migrants. Des installations démantelées manu militari par les autorités déjà en 2015. Le Maroc avait lancé en 2014 une vaste politique de régularisation des migrants illégaux sur le sol marocain.

Mais, depuis juin 2018, les passages maritimes clandestins sur le détroit de Gibraltar se sont intensifiés. En réaction les autorités ont repris ces opérations de déplacement pour, dit-on, envoyer les migrants dans des villes où les conditions de vie sont meilleures. Ces mesures sont pourtant jugées illégales par l’AMDH, car réalisées sans mandat.

Depuis le durcissement de la politique migratoire de l’Italie en Méditerranée, le couloir Maroc – Espagne a redoublé d’activité. Plus de 23000 migrants sont arrivés entre janvier et août par la mer Méditerranée en Espagne, plus que sur l’ensemble de 2017, selon le dernier bilan de l’Organisation internationale pour les migrants.

à (re)lire: L’Espagne dépasse l’Italie en arrivées de migrants par mer

File d’attente de migrants devant le gouvernorat de Rabat, au Maroc, en quête de régularisation, janvier 2014 (illustration) © REUTERS/Stringer
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Dopo 55 giorni di sciopero della fame il compagno Turgut Kaya ha vinto!

da: Secoursrouge.org

25 luglio 2018

Giunto al 55° giorno di sciopero della fame, Turgut Kaya ne annuncia la sospensione.
Il 30 maggio 2018 un tribunale greco aveva deciso di estradarlo verso lo Stato turco. Kaya ha iniziato uno sciopero della fame il 31 maggio per protestare contro questo attacco. Benché ancora in carcere, a seguito dello sciopero della fame e della solidarietà generata dalla campagna per la sua liberazione, l’estradizione è ampiamente bloccata. Perciò pone fine allo sciopero.
Turgut Kaya plaude alla solidarietà ricevuta in Grecia e nel mondo.

Turgut Kaya è stato rimesso in libertà ieri 31 luglio.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Retour vers le Futur : La Grande Marche du Retour

La Grande Marche du Retour – qui a commencé le 30 mars et n’est pas encore finie – a brouillé les cartes et a mis en évidence des question décisives concernant l’essence de la cause palestinienne ainsi que le statut de la Bande de Gaza. En dépit de la triste réalité de la vie à Gaza, que le siège israélien, avec la complicité internationale et locale, rendra bientôt inhabitable, une nouvelle prise de conscience est en train d’émerger.

Lire la suite de cette analyse d’Haidar Eid à Gaza, du d’analyses palestiniennes « Al-Shabaka » publiée sur le site de l’Agence.

A lire aussi sur le site de l’Agence, ce billet de Ziad Medoukh, directeur du département de français à l’Université Al Aqsa de Gaza :

Trois heures d’électricité par jour à Gaza : inimaginable !

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire