Ambassade de la Fédération de Russie en France

 
Sur les bombardements de la centrale nucléaire de Zaporojié par les forces armées ukrainiennes

 
La partie russe s’emploie activement à stabiliser la situation autour de la centrale nucléaire de Zaporojié et à prévenir les menaces créées par le régime de Kiev qui poursuit ses frappes sur la centrale et ses alentours.
 
Il est à noter que tout le monde connaît la source de ces menaces. L’ONU, l’AIEA et les capitales occidentales, y compris celles d’où le régime de Zelensky est directement supervisé, en sont au courant.

En effet, la politique autodestructrice des autorités ukrainiennes demeure depuis longtemps une source de grave préoccupation, et pas seulement en Russie. Les accords conclus avec l’AIEA sur la présence à long terme des représentants de cette Agence à la centrale de Zaporojié ont constitué un pas dans une bonne direction et ont contraint Kiev pendant un certain temps à agir avec plus de prudence. Pourtant, les bombardements des alentours de la centrale par les militaires ukrainiens, leurs tentatives d’y débarquer, tout comme d’autres provocations, y compris à l’encontre du personnel de la centrale de Zaporojié, n’ont pas cessé depuis pour une seule journée.

Ces derniers temps, la situation s’est à nouveau considérablement détériorée. Les forces armées ukrainiennes ont repris les frappes d’artillerie contre la centrale de Zaporojié. À l’évidence, Kiev est conscient des conséquences de telles actions terroristes contre les éléments d’infrastructure de la centrale. Ainsi, les criminels de guerre du régime de Kiev rapprochent l’humanité d’une éventuelle catastrophe aux conséquences absolument désastreuses.

L’Occident ne peut pas l’ignorer. De nouvelles tentatives de fermer les yeux sur ces crimes et le chantage nucléaire ou de trouver une explication « convenable » aux atrocités commises par le régime de Kiev ne sont rien d’autre qu’une connivence inadmissible, voire une complaisance consciente ou même une incitation à de nouveaux crimes.

La Russie prie instamment tous les pays, notamment ceux qui travaillent en contact étroit avec Zelensky, à faire preuve d’une volonté politique et d’une approche responsable et faire tout ce qui est nécessaire pour que les bombardements ukrainiens de la centrale de Zaporojié cessent définitivement.
 
 
 
 
 
Service de presse
Ambassade de Russie en France
40-50 Boulevard Lannes
75116 Paris
 
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Sous pression de l’Occident, l’Algérie annule un exercice militaire avec la Russie près de la frontière avec le Maroc

Par Mohammed Ould Boah (revue de presse : Le 360.ma – 29/11/22)*

Après avoir surmédiatisé des manœuvres militaires conjointes avec la Russie, qui étaient prévues à Béchar du 16 au 28 novembre 2022, à quelques encablures de la frontière avec le Maroc, le régime algérien bat en retraite en se démentant lui-même. Aucun exercice n’a eu lieu, affirme-t-il. Une énième preuve de son incapacité à maintenir un cap.

Dans un communiqué, lu lundi 28 novembre dans la nuit à la télévision publique et repris par une poignée de médias locaux, le ministère algérien de la Défense a démenti l’organisation d’un quelconque «exercice tactique conjoint algéro-russe dans le sud du pays», avant d’ajouter que «cet exercice tactique conjoint, programmé parmi les activités de coopération avec l’armée russe dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, n’a pas été mené».

S’agit-il alors d’un démenti ou d’une annulation pure et simple? Et pourquoi avoir attendu le jour même où cet exercice était censé se terminer pour annoncer qu’il n’a pas été mené?

Pourtant, c’est le régime algérien qui a lui-même outrageusement médiatisé ces manœuvres militaires depuis leur annonce au printemps dernier par l’agence russe Sputnik. Et ce même régime accuse aujourd’hui la presse internationale d’avoir colporté une fausse information. 

«De nombreux médias internationaux avaient récemment rendu compte de la mise en œuvre d’un exercice tactique conjoint algéro-russe», déclare la junte algérienne, oubliant que sa presse locale en a également largement fait écho

Pour donner l’impression de faire amende honorable, la junte algérienne annonce que «tous les exercices conjoints avec la partie russe ou tout autre partenaire sont annoncés par des communiqués de presse publiés par le ministère de la Défense nationale». Sont ainsi décrédibilisées et sacrifiées sur l’autel des mensonges du régime algérien, aussi bien Sputnik, l’agence officielle russe qui est la première à avoir annoncé, le 5 avril 2022, la programmation des manœuvres russo-algériennes à Béchar, que la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, qui s’était empressée de rassurer que ces manœuvres, bien que se déroulant à la frontière marocaine, ne «visaient aucun pays tiers».

C’est finalement la peur de se faire tirer les oreilles par les pays occidentaux qui a obligé le régime algérien à se démentir lui-même et à démentir ses alliés russes. En effet, cet énième cafouillage, qui met à nu l’égarement du régime algérien, son manque de vision, son peu de fiabilité et la friabilité totale de son assise, est à lier aux menaces de sanctions que les pays occidentaux font de plus en plus peser sur ce régime, qualifié de «voyoucratie» par un ancien ministre de Bouteflika.

L’on se rappelle que depuis septembre dernier, des dizaines de membres du Congrès américain ont demandé au département d’Etat de placer l’Algérie sur la liste des «adversaires des Etats-Unis». Une trentaine de congressistes américains, menés par le sénateur Marco Rubio et la députée Lisa McClain, ont ainsi demandé au secrétaire d’Etat, Antony Blinken, de prendre des sanctions, en vertu des pouvoirs qui lui sont délégués par le président américain, à l’encontre de l’Algérie, en activant la «loi sur la lutte contre les adversaires de l’Amérique» (ou CAATSA). En effet, l’Algérie est accusée de financer, à travers ses achats massifs d’armement russe, la guerre déclenchée en début de cette année par Moscou en Ukraine. 

Le 16 novembre courant, une vingtaine de députés du Parlement européen ont agi de la même sorte auprès des plus hautes instances de l’Union européenne, et exigé la révision des accords d’association qui lient cette dernière avec l’Algérie, et ce, à cause du soutien que celle-ci apporte à l’effort de guerre russe en Ukraine. Une lettre en ce sens a été ainsi adressée à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et au commissaire chargé de la diplomatie européenne, Josep Borrell. 

Comment va alors réagir l’allié russe suite au déni de ces manœuvres militaires par l’un de ses trois premiers clients en matière d’armement à travers le monde? Il est fort probable que l’inévitable irritation de Moscou sera apaisée par la junte algérienne qui paiera le prix fort en achetant davantage d’armes russes. 

Les manœuvres militaires annulées à Béchar, dites «antiterroristes», devaient compléter deux autres exercices menés en 2022 par la Russie et l’Algérie.  Il s’agit des exercices militaires Vostok 2022, auxquels a participé l’Algérie dans l’est de la Russie, et des manœuvres navales organisées conjointement en octobre 2022 au large d’Alger.

Ces manœuvres militaires, doublées de l’achat massif de l’armement russe par l’armée algérienne et de l’explosion de son budget militaire porté en 2023 à 23 milliards de dollars, ont créé des inquiétudes dans le voisinage méditerranéen de l’Algérie. Certains médias français ont même indiqué que le Maroc était clairement visé par ces exercices militaires, et particulièrement par celui qui était prévu à Béchar, à quelque 50 km de ses frontières avec l’Algérie.

«C’est taquin de la part des Algériens d’avoir choisi Béchar, commente donc un haut gradé d’un pays méditerranéen», écrit Le JDD du 14 novembre 2022.

Visiblement, le régime algérien vient de se rendre compte de son égarement et a simplement annulé, dans la honte, des exercices que tous ses médias encensent depuis plusieurs mois. Une preuve de plus que le paquebot Algérie navigue à vue et ne sait pas tenir un cap.

*Source : Le 360.ma

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Solidarité syndicale de classe avec le peuple palestinien

Tribune du Peuple

Nous ne pouvons pas être indifférents à ce crime génocidaire !

La Central Unitaria de Trabajadores de Venezuela (CUTV) et le Frente Nacional de Lucha de la Clase Trabajadora (FNLCT), expressions du syndicalisme vénézuélien de classe, se joignent à la campagne de solidarité active avec le peuple palestinien, développée par la Fédération syndicale mondiale (FSM) à l’occasion de la Journée internationale de solidarité, ce 29 novembre.

La classe ouvrière vénézuélienne, comme tous les travailleurs de la planète, ne peut être indifférente au génocide que l’État sioniste d’Israël mène systématiquement contre le peuple de Palestine.

Le syndicalisme international de classe regroupé au sein de la FSM a historiquement brandi des bannières de lutte en soutien au peuple palestinien, victime de l’occupation illégale, du siège et du crime commis par l’État israélien, avec le consentement et la complicité des puissances impérialistes (les États-Unis, l’Union européenne et l’OTAN), qui ne sanctionnent pas Israël pour le terrorisme d’État appliqué contre un peuple digne, mais au contraire le financent et le soutiennent politiquement.

La soi-disant communauté internationale détourne le regard lorsque les Palestiniens sont massacrés. Jusqu’à présent, en 2022, 160 décès ont été enregistrés en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. En outre, 5 300 Palestiniens ont été arrêtés et emprisonnés par les forces d’occupation, dont 620 enfants.

Il ne reste plus qu’à condamner massivement les travailleurs et les peuples contre l’État génocidaire d’Israël et à tendre la main de la solidarité au peuple de Palestine.

Depuis la République bolivarienne du Venezuela, nous adressons aux travailleurs palestiniens et à leur mouvement syndical de classe notre fraternelle accolade à l’occasion de la Journée internationale de solidarité et nous nous engageons à faire de plus grands efforts pour expliquer à nos travailleurs la réalité que vit le peuple de Palestine, en dénonçant à son tour l’État terroriste d’Israël, en suivant les orientations nécessaires et urgentes de la FSM et en adhérant également aux demandes qu’elle réitère dans son communiqué international pour la liberté, la justice et la paix pour le peuple palestinien.

Comité exécutif de la CUTV

Coordination générale de la FNLCT

Caracas, 29 novembre 2022

source : https://prensapcv.wordpress.com/2022/11/29/solidaridad-sindical-de-clase-con-el-pueblo-palestino/

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

« Ils sont de nos luttes ! Nous sommes de leur combat ! Liberté pour Alfredo Cospito ! Liberté pour Georges Abdallah ! »

Merci aux camarades qui ont répondu présents, aujourd’hui vendredi 25 novembre 2022, au premier rassemblement organisé à Paris, à l’appel de la Campagne Unitaire, en soutien à Aflredo Cospito, entré en grève de la faim depuis le 20 octobre dernier pour dénoncer la barbarie du régime d’isolement total qui lui est désormais imposé à travers la mesure du 41 bis pour une durée pouvant aller jusqu’à quatre ans.

Malgré l’interdiction de la préfecture de manifester devant le consulat italien, le rassemblement a pu se tenir à quelques rues de là, où l’exigence de la libération d’Alfredo Cospito a été clamé en plein 16e arrondissement : « la torture est un crime ! A bas l’état fasciste italien ! » – « la détention à vie est une barbarie ! Libérez Alfredo Cospito ! » – « Siamo tutti antifascisti ! » – « Ce n’est qu’un début ! Continuons le combat ! Liberté pour Alfredo Cospito ! » – « Alfredo Cospito libero ! ».

Malgré ce terrain peu favorable, des passants alertés par la banderole et les slogans, sont venus s’informer et ont exprimé leur solidarité ; des tracts ont été distribués, des échanges menés et des prises de parole ont informé de la situation d’Alfredo Cospito et de la torture que représente cette mesure du 41 bis.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Affrontements violents entre occupants et résistants dans plusieurs villes de Cisjordanie

Un martyr cette nuit, lors de violents affrontements entre habitants de Beit Ommar, au Nord d’Hébron, et l’armée d’occupation. Mufeed Khalil est décédé ce matin après avoir reçu une balle dans la tête.

Affrontements violents entre occupants et résistants dans plusieurs villes de Cisjordanie

Le Croissant-Rouge fait également état de 11 blessés palestiniens, dont 8 par balles, et dont deux blessés graves. »

Le journaliste Ihab Al-Alami a été blessé par flashballs cette nuit alors qu’il couvrait les affrontements à Beit Ummar.

On apprend par ailleurs que deux jumeaux Thafer et Jawad Rimawi, ont été assassinés par les escadrons de la mort israéliens dans le village de Kafr Ein, près de Ramallah.

A JÉRUSALEM (BAB AL-AMOUD), les forces d’occupation se déchaînent lâchement sur des passants :

CAPJPO-EuroPalestine

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Italie: Solidarité avec Alfredo Cospito

Le 20 octobre, l’anarchiste Alfredo Cospito a annoncé avoir commencé une grève de la faim contre le régime de détention 41 bis, auquel il est soumis, et contre la peine de perpétuité incompressible (voir nos précédents articles). Une bataille qu’Alfredo n’a pas l’intention d’interrompre avant son décès. Alfredo, qui est en régime 41 bis depuis le 5 mai dernier, suite à un décret signé par la ministre de la Justice de l’époque, est actuellement détenu dans la prison de Bancali, en Sardaigne. Depuis, Juan Sorroche, Ivan Alocco et Anna Beniamino se sont joints à cette grève. De nombreuses initiatives solidaires ont eu lieu dans plusieurs pays: réunions, manifestations, tags et accrochages de banderoles, mais aussi actions directes (distributeurs de billets détruits, lignes de train sabotées, antenne 5G incendiée…)

Rassemblement vendredi 25 novembre à 18h devant le Consulat d’Italie
5 Boulevard Émile Augier Paris 16e

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Algérie : Liberté pour Lazhari Labter

visuel_Lazhari_Labter.jpg

C’est avec stupéfaction que nous avons appris l’arrestation, il y a trois jours, du journaliste, poète, romancier et éditeur algérien Lazhari Labter. Ancien président du Syndicat professionnel du livre et membre fondateur du Syndicat national des journalistes, il est depuis en garde à vue dans un lieu inconnu sans qu’aucun motif de son incarcération ne lui ait été notifié.

Cette politique répressive, qui dure depuis plusieurs mois, vise à briser les animateurs de ce mouvement émancipateur sans précédent qu’a été le Hirak.

Le Parti communiste français (PCF) exige la libération immédiate de Lazhari Labter et de tous les prisonniers politiques algériens. Il exprime sa solidarité avec la lutte du peuple algérien qui exige la liberté, la justice et un État civil.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

NOUVELLES DES PRISONNIERS PALESTINIENS DANS LES GEÔLES SIONISTES

Triste record : Nael Barghouti, 65 ans, le plus ancien prisonnier palestinien dans les prisons israéliennes, a achevé dimanche un total de 42 ans derrière les barreaux israéliens .

Nouvelles des prisonniers Palestiniens dans les geôles israéliennes

C’est aussi le plus vieux prisonnier politique au monde. Originaire de Ramallah en Cisjordanie occupée, il est en détention depuis 1978 ! Comme quoi les Accords d’Oslo, qui promettaient la libération des prisonniers politiques palestiniens, c’était du pipo, sur ce plan là aussi !

Le prisonnier palestinien Mohammad Falnah, 58 ans, a terminé aujourd’hui sa 30e année dans les prisons de l’occupation israélienne.

Falnah, de la ville de Saffa à l’ouest de Ramallah, devait être libéré dans le cadre d’un accord négocié par les États-Unis en 2014, mais 8 ans plus tard, il est toujours incarcéré !

Hassan Salama, un prisonnier de Jénine, entame sa 21ème année de prison. Il a souffert de longues périodes d’isolement, de nombreux transferts et de privation de visites. Il purge 48 peines d’emprisonnement à perpétuité et 30 ans dans les prisons israéliennes.

Karim Younes devrait être libéré dans un mois et demi. Il a passé 30 ans dans les geôles israéliennes et a a vécu plus de 25 grèves de la faim en prison. Il disait dans une lettre : « Je suis certain que le jour viendra, le jour où je verrai la liberté et la liberté de mon peuple, où je verrai ma vieille mère souffrante et les habitants de ma ville natale dans le village de Ara, mes vieux amis les survivants, et le Carmel surplombant la mer de mes souvenirs embrassant le ciel. »

« La prison ne pourra pas nous dominer, et le geôlier, qui enchaine nos mains s’est transformé en prisonnier dans nos vies, et nous allons donc transformer l’occupation en un prisonnier sous l’impact de notre résistance et notre volonté de liberté. Et cette occupation restera en alerte et inquiète aussi longtemps qu’elle exercera le rôle de geôlier face au peuple palestinien.

Nous lutterons depuis nos cellules contre la mentalité raciste et extrémiste de l’occupant, contre la discrimination et la normalisation avec l’occupation. Je suis un témoin de la Nakba, de la perte et du nettoyage ethnique, mais aussi du courage des prisonniers martyrs qui ont été tués sous mes yeux, confrontés dans les prisons à la torture et à la maladie. »

«Les prisonniers sont comme une épine dans la gorge de l’occupant. Il sait parfaitement que notre peuple qui a payé de sa vie un million de Palestiniens prisonniers doit vaincre. Il sait que quand les prisonniers tremblent, la Palestine tremble aussi et mobilise les muscles de sa terre et le sang de ses martyrs, ses blessés, ses exclus, ses arbres et ses rochers et son histoire remplie de trophées.

Mon peuple, ma mère triste, laissez les pleurs pour mon retour, car la vie est pour nous, et c’est pour elle que nous sommes dans les prisons, et c’est pour elle que nous reviendrons plus forts, chargés de tout ce qui est dans nos esprits comme désir et douleur, pour que nos jours à venir soient plus beaux ».

Le prisonnier palestinien Nasser Abu Hamid, atteint d’un cancer, se bat contre la mort dans les prisons israéliennes. Détenu depuis 2002, il a été condamné à 7 peines d’emprisonnement à perpétuité et 50 ans !

Abdulbaset Ma’tan, 50, ans, Palestinien de Ramallah est toujours en détention « administrative » malgré un cancer qui exige des soins spécifiques qu’il ne reçoit pas.

La semaine dernière, un tribunal militaire israélien a condamné Omar Ghaith, de Jérusalem occupée, à 32 mois de prison. »

Un autre a prolongé la détention de la jeune Palestinienne de 16 ans Jannat Zaidat, de la ville de Bani Na’im à l’est d’Hébron, pour cinq jours. »

Même chose pour l’enfant palestinien Ahmad Al-Refai, de Jérusalem :

Le journaliste palestinien Amer Abu Arafa, d’Hébron, a vu sa détention « administrative«  renouvelée pour une nouvelle période de 4 mois.

Les forces d’occupation israéliennes ont fait une descente dans l’école palestinienne d’Al-Zubaidat à Jéricho, et elles détiennent l’enfant palestinien Amar Zebidat dont l’école se trouve dans le village d’Al-Zebidat, à Jéricho .

Les Palestiniens ont tenu la semaine dernière une veillée au carrefour d’Al-Manara à Ramallah pour appeler les autorités d’occupation israéliennes à rendre les corps des Palestiniens tués par les forces israéliennes :

Ces dernières ont fini par remettre le corps de l’adolescent palestinien Haitham Moubarak aux autorités palestiniennes, deux mois après qu’il ait été assassiné par les soldats de l’occupation.

Israël a arrêté 690 Palestiniens en octobre, dont 119 enfants et 30 femmes, et émis 219 ordres de détention dite administrative contre des Palestiniens.

Au total, 850 prisonniers palestiniens sont incarcérés en détention « administrative » dans les prisons de l’occupant israélien, soit le nombre le plus élevé depuis 2008.

CAPJPO-EuroPalestine

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Rassemblement en solidarité avec Alfredo Cospito

ci-joint un texte d’appel à un rassemblement auquel appelle la Campagne Unitaire pour la libération de Georges Abdallah en solidarité avec le prisonnier politique d’Italie Alfredo Cospito, entré en grève de la faim depuis le 20 octobre dernier.

« Nous exprimons ici notre pleine et entière solidarité avec Alfredo Cospito et appelons à un rassemblement solidaire vendredi 25 novembre prochain, devant le consulat d’Italie, à partir de 18h pour dénoncer l’acharnement carcéral imposé à Alfredo Cospito et exiger avec lui la fin du régime pénitentiaire 41 bis ».

lien événement facebook : https://cutt.ly/jMFxdXM

Salutations rouges internationalistes et solidaires

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Soutenons les militants lyonnais pro-palestiniens poursuivis par la Justice

l y à maintenant plus d’un mois, le 07/10/2022, à Lyon, deux militants pro-palestiniens perturbaient la rencontre footballistique opposant le club de Lyon à celui de Toulouse, en rentrant sur le terrain en plein match. 

Arborant un t-shirt exigeant la libération de Georges Abdallah (ndlr : un combattant communiste pour la Palestine, enfermé en France depuis 38 ans, et libérable depuis 1999), et un drapeau palestinien, les jeunes activistes ont pu donner une grande visibilité à la juste cause de la défense du peuple palestinien au travers de la libération de Georges Abdallah. 

Arrêté par la sécurité du stade, puis conduit en garde à vue, les deux activistes ont passé plus de 32heures en garde à vue, dont deux nuits, pour avoir justement dénoncé la situation illégitime et illégale de la détention de Georges Abdallah.  

Lors de cette détention les activistes n’ont rien déclaré et refusé de donner leurs empreintes et leur ADN. Ils sont aujourd’hui poursuivis pour leur action et sont convoqués au tribunal en Juin 2024. Ils ont également reçus une interdiction commerciale de stade de la part du club de l’OL. Ils sont de plus convoqués par la préfecture en vue d’une interdiction administrative de stade, avec un pointage au commissariat les jours de match. L’état cherche donc à criminaliser la juste lutte de soutien au peuple Palestinien, et à l’exigence de la libération de Georges Abdallah. Face à cette offensive de l’état tentant de briser les mouvements pro-palestiniens, en mettant en place une répression disproportionné, nous appelons tous les soutiens de la Palestine et de la Justice en France à soutenir les deux militants pro-palestiniens. 

Face à cette situation, ces derniers ont pris un avocat pour assurer leur défense. Qui dit avocat, dit frais financiers de plusieurs centaines d’euros, dépassant le millier d’euros pour deux dossiers. Et ceci, sans les éventuelles et probables amendes que vont devoir payer les activistes. Nous appelons donc à votre sens de la lutte unitaire pour la cause Palestinienne et appelons toutes les bonnes volontés à  participer financièrement aux frais d’avocats. Ce geste serait éminemment politique, et participe à la juste lutte de soutien au peuple Palestinien et à la libération de Georges Abdallah. 

Vous pouvez nous écrire par retour de mail, ou par nos réseaux, si vous souhaitez participer financièrement. N’hésitez pas à communiquer sur cette affaire te à la diffuser également. La solidarité est notre arme ! 

Nous allons nous même participer et annonçons que la répression n’étouffera pas notre détermination à libérer Georges Abdallah et à soutenir toujours plus combativement l’héroïque résistance du peuple Palestinien. 

Palestine vivra et vaincra ! 

Ligue de la Jeunesse Révolutionnaire

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire