La militante Radhia Nasraoui soumis à l’inspection et le harcèlement de l’aéroport de Monastir le 3 juillet 2010

la militante Radhia Nasraoui, présidente de l’Association Tunisienne de la résistance à la torture, était une autre fois de plus victime d’harcèlement du service de répression du régime Tunisien dans la nuit du dimanche 4 Juillet à l’aéroport de MONASTIR TUNISIEN  dés son retour de l’étranger. Ces services, ont gardé son passeport plus d’une heure et un quart, prétendant qu ils ont des  instructions de fouilles corporelles (Fouille corporelle) qui ont été contrebalancés mais la militante NASRAOUI a refusé en  considérant que  cette pratique  l’a considérée comme une insulte et une atteinte à sa dignité et sa  intégrité physique.

La militante n a pu quitter  l aéroport et ses effets après une recherche approfondie en contraste avec le reste des passagers, a été le dernier à quitter l’aéroport toute l’aube du lundi.

Il convient de noter que cet harcèlement est devenu une pratique  contre les opposants et les  militants  lors de leurs voyages ou à leur  retour comme ce qui est passé la semaine dernière avec le militant Khemais Chammari et  Mohamed EL AYADDI le coordonnateur de l’Observatoire des droits tunisien et des libertés syndicales de Voyager  en Egypte le 1er Juillet pour  participer  à une formation régionale pour les droits de l’homme à l’Institut du Caire pour les études et les droits de l’homme.

Site albadil

Publicités
Cet article a été publié dans Tunisie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s