Huit membres de Segi menacés par le mandat d’arrêt européen

Bergoi Madernaz, Aitziber Plazaola, Beñat Lizeaga, Aiala Zaldibar, Xalbador Ramirez, Endika Perez, Irati Tobar et Jazint Ramirez, huit jeunes indépendantistes, se sont installés hier matin dans la salle Faustin Bentaberri pour dénoncer la «politique répressive» de l’Etat espagnol et alerter sur leur situation puisqu’ils sont visés, ou risquent de l’être, par des mandats d’arrêt européens (MAE). Ils étaient accompagnés d’une centaine de personnes appartenant à des mouvements politiques et sociaux regroupés dans un Collectif contre le mandat d’arrêt européen (regroupant pour l’heure Abertzalen Batasuna, Anai artea, Askatasuna, Batasuna, CDDHPB, LAB, NPA, Segi et Solidaires).

Ces huit jeunes ont fui le Pays Basque Sud d’où ils sont originaires en octobre dernier à la suite de vagues d’arrestations à l’encontre du mouvement de jeunes indépendantistes Segi. L’une d’entre eux, Aiala Zaldibar, est déjà sous le coup d’une procédure de MAE. La cour d’appel de Pau a récemment validé son transfèrement dans l’Etat espagnol mais elle s’est pourvue en cassation et est donc en attente de la décision de la Cour de cassation. Les sept autres risquent eux aussi de se voir notifier des mandats d’arrêt européens.

source bellaciao

Cet article a été publié dans Basque. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s