Attaque contre le consulat français – Liberté pour Georges Abdallah

Attaque contre le consulat français – Liberté pour Georges Abdallah!

Dans la nuit du 3 au 4 février nous avons attaqué le consulat français, Signaustrasse, à Zurich (Suisse). Nous demandons la libération immédiate de Georges Ibrahim Abdallah!
Georges est un communiste libanais qui se trouve en prison en France depuis 28 ans. Son arretation se base sur son rôle comme militant des Factions Arm←es R←volutionnaires Libanaises (FARL). Pendant la guerre du Liban, elles ont agi avec des actions armées au Liban comme en Europe occidentale. La guerre au Liban a commencé avec l’attaque d’Israel contre le Sud du Liban, dans le but de gagner la région
pour les impérialistes occidentaux. C’est pourquoi les FARL ont eu comme cibles des bâtiments et personnes israéliens, américains et français.
Georges a été arrêté en 1984 en France étant accusé du meurtre d’un officier américain et d’un diplomate isra←lien et aussi d’une tentative de meutre d’un consul américain. Depuis, il est en prison. Le tribunal l’a condamné en 1987 à la réclusion à perpétuité, cela veut dire 15 ans de détention de sécurité. Cela veut dire que avec les lois françaises il aurait pu être libéré a partir de 1999.
Mais comme souvent pour des prisonniers politiques les lois bourgeois ne jouent qu’un rôle secondaire dans un cas comme celui-ci. Depuis son arrestation il y a toujours eu des accords entre les blocs d’intérêts, la France, les Etats-Unis et Israel concernant la libération de Georges. Quand Reagan était en pouvoir aux Etats-Unis il y eu des négociations entre lui et Mitterand : un prisonnier politique qui avait de plus une position révolutionnaire communiste, ne devrait en aucun cas être libéré. Les Etats-Unis préféraient à cette époque les forces islamistes qui n’avaient pas une perspective progressiste, mais une perspective stable et réactionnaire. Ceci dit en passant.
Maintenant la libération de Georges et de nouveau à l’actualité. Le 10 janvier 2013 le tribunal a décidé la libération sous contitions, si au même temps, il était expulsé au Liban. Les Etats Unis s’en sont encore une fois mêlé et on a pu voir la complicité de la France, qui n’est pas un pays moins impérialiste et guidé par des intérêts de pouvoir. Après que le tribunal ait décidé la libération de Georges, seule la signature du ministre de l’interieur socialiste Manuel Valls manquait. Il a refusé la signature sur intervention directe du département d’Etat américain. Jusqu’a aujourd’hui cette farce continue en une sorte de jeu de ping-pong ou les différentes parties responsables en France se passent la responsabilité.
Comme les Etats-Unis et leurs complices n’acceptent pas la libération de Georges, nous voyons qu’ils craignent sa lib←ration. Les mobilisations et les activités dans les semaines écoulées ont montré que les groupes révolutionnaires existent encore dans les pays arabes même après des dizaines d’années de répression contre eux. C’est clair que lors de la crise qui continue avec des manifestations, des grèves, des émeutes surtout dans les pays arabes, les pays impérialistes de l’occident ne veulent pas perdre les pays stratégiquement importants et voir se renforcer des groupes révolutionnaires comme les FARL.
C’est la seule raison qui explique que Georges Abdallah, qui est un militant des FARL et un prisonnier politique depuis 28 ans, n’est pas libéré. Nous utilisons la solidarité internationale pratique contre les intérêts impérialistes.

Liberté pour Georges Abdallah!
abdallah ilian5

Cet article a été publié dans France, GEORGES IBRAHIM ABDALLAH, Suisse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s