SRA a participé au Soirée organisée par le Collectif Manuela Rodriguez et CNT 42 qui est à l’initiative de lancement de la Campagne pour l’abolition des longues peines et de l’isolement carcérals en solidarité avec GEORGES ABDALLAH et tou-te-s les détenu-e-s

Bild123

Le 14 juin dernier à ST ETIENNE notre organisation Secours Rouge Arabe  était présente à la soirée de solidarité avec Georges Abdallah et pour la lancement d’une campagne pour abolition des longues peines et de l’isolement carcérals. le programme était chargé comme suit:

* Lecture spectacle de textes sur la Palestine, le Liban, la lutte anti-impérialiste et l’enfermement.

- Présentation de « l’affaire Abdallah » par le camarde MOHAMMED BELFILALIYA  membre du Sécretariat du Secours Rouge Arabe ( SRA)

- Discussion autour des prisonniers politiques et insoumis ; les peines éliminatrices et les quartiers d’isolement.

- Exposition.

- Tables de presses.

- Collation.

Aprés l’ouverture de la soirée ; le groupe théatrale locale a présenté des téxtes lus par les membre du groupe qui démontrent la lutte des peuples dans les 4 coin et plus specialement la lutte du peuple Libanis et Palestien contre l’occupant Sioniste et ses alliés impérialo-réactionnaire et la lutte des prisonniers dans les geoles.

Dés la fin de la piéce , il y avait la lecture du lettre envoyé par le camarade GIA et aussi la lettre du camarde de GABI ex prisonnier du basque et compagnon de GIA en prison, aprés on était avec l’intervention du camarade Mohammed de SRA qui a démontré la lutte que les divers collectifs et organisations qui etait fondé pour sa libération ainsi sa situation actuelle qui est libérable depuis 1999 mais l’état français efuse le libérer sous divers pretexte. le camarde a essayé de démontrer pourquoi l’état Français refuse de respecter méme ses propres lois et il a conclu que le refus est politique et pas probléme de non respect de leur loi

L’intervenant a expliqué la lutte révolutionnaire que  GIA a mené avant son arrestation et aussi dans le prison et le contexte géneral de la lutte des peuple de la région et sa lutte et sa résistance  dans les geoles Français meme la longue durée qu ‘il a condamné et comment l’état a éssayé de le plier et  denier ses convictions militantes et révolutionnaire.

Le camarade a essayé de démontrer comment la solidarité s’est developpé non seulement en France mais dans  les 4 coin du monde et comment la cause de georges est devenu.

A la fin une déscussion est ouverte avec le publique en concluant que la liberation et tous les détenus ne sera que avec l’élargissement de solidarité et developper les modes et methodes de lutte qui est le seul issu pour la liberation de GIA et les autres militant-e-s.

ci-joint la déclaration du Georges Ibrahim Abdallah pour la journée à St Etienne:

ST-ETIENNE, 14 JUIN 2014. ہ L’INITIATIVE DU COLLECTIF MANUELA RODRIGUEZ ET DE LA CNT 42

SOIREE DE SOLIDARITE AVEC GEORGES ABDALLAH ET POUR L’ABOLITION DES LONGUES PEINES CARCERALES

SALUT FRATERNEL DU PAYS BASQUE EN RةSISTANCE !

FACE Aہ LA POLITIQUE D’ANةANTISSEMENT CARCةRAL ET DE L’IMPةRIALISME: RةSISTANCE!

« La solidarité la plus appropriée que l’on peut apporter à un-e prisonnier-ère politique ou insoumis-e, c’est

de s’engager toujours plus sur le terrain de la lutte contre le Système d’exploitation et de domination »

14 juin 2014, quartier d’isolement de la Prison centrale de Lannemezan.

Message adressé par Georges Ibrahim Abdallah*

* Prisonnier politique révolutionnaire communiste libanais des FARL,

pris en otage depuis 30 ans par l’Etat français impérialiste.

« Cher-ère-s Camarades, cher-ère-s ami-e-s,

Vous savoir réuni-e-s ce soir, à l’initiative du Collectif Manuela Rodriguez et des camarades de la CNT 42 me remplit de force et me réchauffe le coeur et surtout me conforte dans la conviction que c’est ensemble et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons.

Quelques mois seulement camarades me séparent encore d’une nouvelle année de captivité à savoir la 31° année. Trois décennies derrière ces abominables murs, c’est assez long camarades. Il n’en demeure pas moins que c’est toujours la même émotion et la même détermination en écho à votre mobilisation solidaire. Bien entendu, camarades, vous n’êtes pas sans savoir que ma situation est loin d’être un cas à part, isolé, ou quelque peu exceptionnel; elle répond en tout point aux critères de la politique d’anéantissement dont font l’objet les protagonistes révolutionnaires incarcéré-e-s aussi bien ici -dans les centres du Système impérialiste- que là-bas, dans ses périphéries. Encore faut-il préciser camarades que l’acharnement judiciaire en vue de la destruction et de l’anéantissement des protagonistes révolutionnaires incarcéré-e-s n’est ni fortuit, ni gratuit. Il s’inscrit d’emblée et d’une manière systématique dans la dynamique globale de la contre révolution préventive…

Des geôles sionistes à celles du Maroc, des cellules d’isolement en Turquie à celles encore plus sombres en Grèce et ailleurs: en Europe et de part le monde, c’est toujours le même constat: l’acharnement judiciaire n’est qu’un élément d’une large panoplie mise disposition de la contrerévolution préventive.

Bien entendu, cette panoplie de mesures et de lois ne cesse de s’étoffer toujours plus, camarades, en ces temps de crise générale qui ébranle les piliers du Système capitaliste au niveau mondial. De nos jours, il est évident que le temps passé derrière les barreaux n’est jamais la raison principale de la libération de tel-le ou tel-le prisonnier-ère révolutionnaire… En effet, on ne libère le/la prisonnier-ère révolutionnaire que lorque la mobilisation en faveur de sa libération commence à peser réellement dans le processus plus global de la Lutte contre la Répression et l’Exploitation.

Il faut savoir que c’est seulement quand le maintient en détention commence à peser plus lourd que les possibles menaces inhérentes à l’allongement de la peine de ce militant-e incarcéré-e que l’ordre de sa mise en liberté ne trouvera alors plus d’opposition au niveau des instances concernées.

C’est pourquoi la solidarité la plus appropriée que l’on peut apporter à un-e prisonnier-ère politique ou insoumis/e, c’est de s’engager toujours plus sur le terrain de la lutte contre le Système d’exploitation et de domination.

C’est toujours à la lumière de ce constat que l’on doit lire les diverses mesures et lois adoptées un peu partout ces derniers temps concernant les prisonnier-ère-s politiques ainsi que les prisonnier-ère-s insoumis-es dont tout particulièrement ceux et celles des longues peines carcérales avec l’inextricable parcours d’une demande de libération conditionnelle…

Camarades, vous n’êtes pas sans savoir qu’en ces temps de crises et tout au long de ces dernières années, plus que jamais, votre mobilisation ainsi que les multiples initiatives solidaires ont fortifié et conforté toujours plus la détermination et la résolution des prisonnier-ère-s révolutionnaires et insoumis-es derrière les abominables murs… Mais il faut aussi le signaler avec force, toutes ces années de mobilisation ont enrichi votre expérience et consolidé vos structures solidaires dans la diversité de leurs expressions et, par là-même, elles ont taillé en pièce toutes les tentatives de mettre à genoux vos camarades les prisonnierères.

Que fleurissent les initiatives solidaires du Maroc à la Turquie, de la Palestine à la Grèce et ailleurs en Europe et de part le monde…

Ensemble, Camarades, et toujours dans la diversité de l’expression solidaire, faisons en sorte que tout pas en avant pour les un-e-s le soit aussi pour les autres!

Ensemble Camarades! Ce n’est qu’ensemble que nous fortifions la détermination et la résistance des prisonnier-ère-s révolutionnaires et insoumis-es!

Gloire et Honneur au martyr marocain Nourredine Abdelwahab et à tou-te-s les martyr-e-s révolutionnaires!

Tout naturellement, camarades, c’est en assumant la solidarité comme vous le faites, sur le terrain de la lutte anticapitaliste/anti-impérialiste que vous apportez de façon certaine le soutien le plus efficace aux prisonnier-ère-s révolutionnaires et aux prisonnier-ère-s insoumis-es.

ہ A bas l’impérialisme et ses chiens de garde sionistes et autres réactionnaires arabes!

Le capitalisme n’est plus que barbarie!

Honneur aux martyr-e-s et aux masses populaires en lutte!

Ensemble camarades, ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons!

ہ vous tou-te-s camarades, mes plus chaleureuses salutations révolutionnaires.

Votre Camarade, Georges Ibrahim ABDALLAH »

 

 

 

Image | Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s