Explosion de colère ouvrière à La Mecque

Depuis plusieurs mois, les ouvriers de la société Saudi Binladin Group, en grande majorité des travailleurs immigrés d’Egypte, ne sont plus payés. A La Mecque, sur les bords de la Mer Rouge ou à Jiddah, cela fait plusieurs semaines aussi que les travailleurs multiplient les protestations pour obtenir leurs salaires.

1m16RIYAD

Vendredi, la tension est montée d’un cran lorsque la presse saoudienne a annoncé que l’entreprise allait établir des visas de sortie pour 50.000 travailleurs immigrés et les faire expulser sans les payer. Le même jour, cinq ouvriers de cette entreprise du bâtiment avaient été blessés par des cadres alors qu’ils protestaient pour toucher leurs salaires.

Dans la nuit de samedi à dimanche, lors d’une nouvelle explosion de colère des travailleurs de la société Binladin, sept bus appartenant à la société ont été incendiés à La Mecque.

Les travailleurs sont bien déterminés à ne pas quitter le sol saoudien tant qu’ils ne seront pas payés. Et c’est bien la moindre des choses !

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s