Comment les frappes de drones états uniens tuent des civils innocents

Comment les frappes de drones américains tuent des civils innocents (PAPIER D'ANGLE)

2016-07-21 14:04:44 xinhua

Après les attaques terroristes du 11 septembre 2001, les Etats-Unis ont considérablement augmenté leur utilisation de drones pour frapper les terroristes présumés dans au moins sept pays, à savoir l’Afghanistan, le Pakistan, le Yémen, l’Irak, la Somalie, la Libye et la Syrie.

Le 1er juillet, la Maison Blanche a publié pour la première fois un bilan des victimes civiles des frappes antiterroristes américaines à l’étranger, indiquant qu’entre 64 et 116 civils ont été tués dans 437 frappes américaines menées au Pakistan, en Libye, au Yémen, en Somalie et en Afrique du Nord entre 2009 et 2015.

Cependant, les chiffres publiés par les Etats-Unis ont été gravement remis en question par la communauté internationale, et les données de certaines organisations non-gouvernementales (ONG) et de plusieurs médias montrent que les chiffres américains sont faux.

Voici des faits et données provenant d’organismes gouvernementaux, d’ONG et de médias :

– Le 17 octobre 2001, l’armée américaine a envoyé des drones RQ-1 Predator pour frapper des cibles en Afghanistan. C’était la première fois que des drones américains étaient équipés d’armes pour prendre part au combat.

– En 2004, les États-Unis ont commencé à lancer des frappes aériennes de drones au Pakistan.

– Depuis que le président américain Barack Obama a pris ses fonctions en 2009, le gouvernement américain a intensifié les attaques de drone.

– A partir d’octobre 2015, le département américain de la Défense a autorisé l’armée à lancer des frappes aériennes contre des cibles spécifiques et à assouplir les restrictions sur les victimes civiles collatérales.

– En juin 2016, des activistes pacifistes qui protestaient contre le rôle principal de la base aérienne de Ramstein, dans l’ouest d’Allemagne, dans le programme de drone américain ont avancé que les drones militaires américains avaient tué plus de 6.000 personnes depuis 2010, soit en moyenne un terroriste pour 40 civils innocents.

– Un rapport du Bureau fédéral d’enquête des Etats-Unis (FBI) sur le scandale de courrier électronique de Hillary Clinton indique que, de 2011 à 2012, l’agence centrale de renseignement (Central Intelligence Agency, CIA) des Etats-Unis a lancé plusieurs frappes de drones dans des pays comme le Pakistan, le Yémen et la Somalie, tuant environ 1.000 civils, dont 200 enfants au Pakistan.

– Le Bureau d’enquête du journalisme, initiative indépendante basée à Londres, a déclaré qu’entre 424 et 966 civils ont été tués dans des frappes de drones américains depuis 2004 au Pakistan seulement, dont au moins 172 enfants, alors qu’entre 52 et 152 civils sont morts dans 75 raids de drones américains au Pakistan en 2011.

– Selon la Fondation des droits fondamentaux, organisation travaillant pour les victimes de drones au Pakistan, au moins 3.000 civils pakistanais, dont plus de 200 enfants, ont été tués à ce jour par les frappes de drones lancées par la CIA.

– Un groupe des droits de l’Homme basé au Royaume-Uni a déclaré que 225 civils yéménites sont morts dans les frappes de drones américains en 2012 seulement.

– Le site du Washington Post rapporté en septembre 2014 que, de janvier à mi-avril 2014, les bombardements et les frappes de drones américains ont entraîné la mort de 753 à 965 personnes.

– Des données d’organismes d’enquêtes de presse yéménites ont montré que le Yémen avait subi 126 à 146 frappes de drones américains au cours des dernières années, ce qui a entraîné la mort de 550 à 802 personnes, dont au moins 65 à 101 civils yéménites.

– Le journal britannique Daily Mail a rapporté en octobre 2015 que 219 personnes avaient été tuées dans un bombardement américain lancé dans le nord de l’Afghanistan, parmi lesquelles seulement 35 personnes étaient des cibles.

Les chiffres ci-dessus montrent que le bilan des victimes civiles publiées par les États-Unis est nettement plus faible. L’utilisation américaine de drones pour tuer des personnes innocentes viole gravement les droits de l’Homme et la souveraineté des autres pays.

En outre, l’utilisation de drones américains dans les opérations de guerre dans des pays comme la Somalie, le Yémen, le Pakistan, auxquels les Etats-Unis n’ont pas déclaré la guerre, est une violation grave de la Convention de Genève.

source:http://french.cri.cn/621/2016/07/21/502s486906.htm

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s