Fouilles à nu imposées dans la prison pour femmes de Tarse

tarsus kadin hapishanesiLes prisonnières sont forcées à des fouilles à nu dans la prison pour femmes de Tarse.

Depuis la mise en place de l’état d’urgence, les répressions et les tortures se font plus nombreuses dans les prisons. Les femmes prisonnières de la prison du type C de Tarsus ont écrit ce qu’elles ont vécu dans une lettre destinée à JINHA.

Punies pour avoir résisté

Dans la lettre que les prisonnières ont envoyée à JINHA, elles ont déclaré: « Nos amies qui sont atteintes du cancer, de maladie du foie, de l’hépatite et d’autres maladies chroniques attendent depuis quelques jours l’arrivée d’un médecin. Nous avons été punies pour avoir protesté contre les fouilles à nu, en refusant d’aller aux visites ouvertes et fermées depuis 2 mois. »

Elles rajoutent que les familles et les prisonnières qui sont allées à la prison ou aux procès, ont été elles aussi forcées à des fouilles à nu.

Les prisonnières qui ont résisté à l’installation d’une caméra dans la cour, ont été punies de 11 jours en cellule d’isolement.

Traduit de : http://www.yenidemokratkadin.net/guncel-haberler/1631-2016-08-05-07-39-01.html

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s