Les avocats Ayşe Acinikli et Ramazan Demir libérés !

libérés

Les avocats du ÖHD (Association des Juristes Libres) Ayşe Acinikli et Ramazan Demir ont été libérés après quatre mois d’incarcération.

 Petit historique

  • Le 16 mars 2016, à l’aube, neuf avocats, Ramazan Demir et Ayşe Acınıklı, İrfan Arasan, Hüseyin Boğatekin, Şefik Çelik, Adem Çalışçı, Tamer Doğan, Mustafa Rüzgar et Ayşe Gösterişlioğlu, avocats au barreau d’Istanbul, membres de l’ÖHD, ainsi que 17 autres personnes, avaient été arrêtés.
  • Ils avaient été placés en garde à vue par la police, qui avait perquisitionné leurs domiciles ou leurs bureaux. Ils étaient tous membres de l’équipe de Défense de 46 autres avocats turcs, poursuivis depuis 2012 dans le cadre d’un procès dit du KCK et plaidaient pour leur confrères.
  • A l’issue du délai de garde à vue, et après 13 heures d’interrogatoires et de plaidoiries, ilsavaient été tous été relâchés le 19 mars, contre les réquisitions du Procureur, par décision du tribunal. Leur maintien en garde à vue avait cependant eu pour effet de les empêcher de remplir leur mission de défense et le procès KCK avait dû être renvoyé au 28 juin 2016.
  • Mais, sur appel du parquet, le 23 mars, une autre juridiction, le Tribunal pénal n°2 d’Istanbul avait jugé l’appel fondé en ce qui concerne quatre avocats et décerné un mandat d’arrêt contre : Ramazan Demir et Ayşe Acınıklı, Hüseyin Boğatekin, Ayşe Başar.
  • Le jour même, deux d’entre eux, Hüseyin Boğatekin et Ayşe Başar avaient été interpellés et mis en détention. Sept jours plus tard, le 1er avril, ils avaient été de nouveau libérés par la Cour d’Appel.
  • Cinq jours plus tard, le 6 avril, les deux autres avocats, sous mandat d’arrêt, Ramazan Demir et Ayşe Acınıklı étaient interpellés à leur tour et mis en détention. Ils avaient également formulé un appel, mais celui-ci avait été rejeté, les laissant derrière les barreaux.
  • Selon le réquisitoire présenté le 28 avril, les avocats du ÖHD, İrfan Arasan, Ayşe Acınıklı, Hüseyin Boğatekin, Şefik Çelik, Adem Çalışcı, Ayşe Başar, Tamer Doğan, Ramazan Demir et Mustafa Rüzgar étaient accusés d’être « les courriers de l’organisation du PKK en prison » et pour « utiliser les avantages de leur statut d’avocat, afin de réaliser les activités de communication dans les prisons ».
  • Pendant que la lutte juridique continuait, la solidarité se renforçait aussi bien en communiquant les informations sur la situation des avocats à l’extérieur qu’en les soutenant derrière les barreaux.
  • Suite à une campagne de solidarité, lancée par le Barreau de Paris, Ayşe et Ramazan avaient reçu des cartes-postales de soutien des quatre coins du monde. Et en juin, ils avaient été déclarés par le Barreau de Paris, membres d’honneur.

 

L’audience du 8 septembre du procès concernant les avocats du ÖHD et les membres et responsables du TUAD (Association de solidarité avec les familles des détenus) a été suivie par les députés Filiz Kerestecioğlu, Garo Paylan, la chargée de Droits Humains et du Droit du HDP Aysel Tuğluk, ainsi que de nombreux avocats du Barreau de Paris, et d’autres barreaux européens.

Le Tribunal d’Istanbul a décidé la libération des accusés et la prochaine audience est annoncée pour le 22 novembre. Ayşe Acinikli et Ramazan Demir sont cependant interdits de sortie du territoire.

Après l’audience les deux avocats, heureux d’avoir retrouvé leur liberté physique, mais déterminés à poursuivre leur combat, ont fait des déclarations.

Ayşe Acinikli

C’est bien d’être libre, mais nous avons des amis qui sont restés dans des geôles et l’oppression augmente de jour en jour. Aujourd’hui, nous nous sommes dit au revoir, avec des larmes. Nous ne devons pas cesser de lutter. Etre en prison ou à l’extérieur est très différent. On pense comprendre ceux qui sont emprisonnés mais, ce n’est pas possible…

Ramazan Demir

Il n’y a pas d’autre endroit qu’on quitte à la fois avec bonheur et avec amertume. Nous avons retrouvé notre liberté, mais des dizaines, des centaines de nos camarades sont encore là-bas. Nous sommes libérés, nous sommes revenus, nous allons continuer nos tâches, notre combat, de là où on les avait laissé. Nous allons construire le futur libre dont les gens rêvent, ensemble.

ÖHD – Özgürlükçü Hukukçular Derneği
Association des Juristes Libres
Site Internet (actuellement censuré) | Facebook | Twitter

Les avocats Ayşe Acinikli et Ramazan Demir libérés !

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s