5 novembre à 15h à « République » : Rassemblement « Liberté pour nos élus politiques du HDP »

Le 15 juillet 2016, une tentative de coup d’état a eu lieu en Turquie. Suite à cet événement, le gouvernement de l’AKP a décidé par l’Etat d’urgence de s’en prendre ouvertement à toutes les organisations, partis politiques, journaux ainsi que des chaînes de TV faisant partie de l’opposition. Dernièrement, le régime fasciste a décidé de s’en prendre aux députés et parlementaires élus démocratiquement par le peuple. Encore une fois, le fascisme hitlérien nous montre son visage hideux à travers la dictature de l’AKP et nous venons d’entrer à la phase finale de la guerre déclarée à nos peuples. Dans la nuit du 3 novembre, les coprésidents du Parti Démocratique des Peuples (HDP en Turquie) ainsi que ses membres élus à l’Assemblée ont été mis en garde à vue arbitrairement. Ces députes qui ont été élus avec les voix de près de six millions d’électeurs, sont victimes d’une campagne de chasse à l’homme : ils viennent d’être placés en garde à vue et être interpellés comme des criminels. En effet, il y a quelques mois, le régime d’Erdogan avait décidé d’enlever les immunités parlementaires (voté également par le CHP). C’est ainsi que les portes des permanences et des sièges du parti ont été défoncés, les locaux ont été perquisitionnés. Cette attaque fasciste qui a débuté avec les raids qui ont ciblé les chaînes de TV et de radio, a pris un nouveau tournant suivant l’entente passée entre le Palais et Bahçeli. Cette attaque sur le HDP avait déjà écarté les élus locaux de leurs postes dans les mairies kurdes. Le fascisme de l’AKP déclare la guerre totale en visant à présent la volonté des peuples Turcs et Kurdes.

Ce coup d’état politique mis en œuvre par le fascisme d’Erdogan est une déclaration de guerre aux peuples. Une fois encore, Erdogan et son Gouvernement ont démontré qu’ils sont prêts à tout, y compris le chaos et la guerre civile, pour faire adopter le système présidentiel. Or, ni Erdogan ni sa horde fasciste ne pourront voir leur plan se réaliser. Il faut qu’Erdogan et sa dictature fasciste sachent que ni le peuple de Turquie ni le peuple du Kurdistan n’ont rien à perdre et ils ont un avenir à gagner. Pour ce faire, nous devons organiser la résistance et la révolte, les seuls choix à notre portée. Tout un chacun doit soutenir cette résistance pour renverser la dictature fasciste et construire un pays dans lequel les peuples vivront librement et en paix.

Nous appelons nos peuples à nous rejoindre devant les représentations de la dictature fasciste pour protester contre les arrestations qui visent nos coprésidents et nos élus et à élargir la résistance et à venir protester dans les rues. Nous allons faire plier le fascisme du Palais. Nous allons gagner en organisant la résistance.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s