Campagne anti nouvel-an et attaque à Reina

reina

Reina est un des clubs de nuit les plus réputés d’Istanbul. Il a fait l’objet d’une attaque, en ce début d’année 2017.

Selon le Préfet Vasip Sahin, il s’agirait d’une seule personne, qui aurait d’abord abattu un policier à la porte, puis un civil, et aurait pénétré dans le club. Au moins 39 personnes sont tuées et 60 blessées. Selon BBC il y aurait 16 victimes de nationalités étrangères.

Des témoins parlent pourtant de plusieurs personnes armées. Un des blessés transférés à l’hôpital Şişli Etfal : “Trois, quatre personnes ont mitraillé d’abord. Après, à l’intérieur, ils ont tiré sur la tête de ceux qui étaient restés vivants.”

Un des serveurs de Reina exprime qu’il y a eu un mouvement de panique, et qu’il s’est caché. “Il parait qu’ils étaient deux, j’en ai vu un“. Il y avait 500, 600 personnes dans les lieux.

Certains clients se serait jeté dans le Bosphore, pour sauver leur vie.

Certains témoins expriment que les assaillants seraient arrivés “habillés en père Noël”.

Nous vous épargnons les quelques vidéos qui tournent sur les réseaux.

Le propriétaire de Reina, Mehmet Koçarslan, a déclaré à la presse  : “Ils auraient mitraillé avec des kalashnikov. Les renseignements américains avaient informé d’un tel risque. Pendant une semaine, dix jours, il y a eu des mesures de sécurité, y compris coté mer. Ensuite, que s’est-il passé ? “

Après l’attaque, la police a placé le club sous cordon de sécurité…

Censure sur l’information sur ce sujet…

Depuis quelques jours une mobilisation “anti-nouvel an” avait été observée dans différents quartiers d’Istanbul. Des membres d’organisations islamistes ont diffusé des tracts pour inciter la population à ne pas fêter le nouvel an, ou encore un groupe de l’organisation “Anadolu Gençlik Derneği” (Association de la jeunesse anatolienne), lors d’un rassemblement à l’Université d’Istanbul, a circoncis un Père Noël gonflable en public, avant de le poignarder.

Université d’Istanbul, 26 décembre 2016

Jeudi dernier à Aydın, ville l’ouest de la Turquie, un groupe membres de “Alperen Ocakları” (Foyers Alperen) habillés de costumes traditionnels de la région, avaient mis en scène l’exécution du père Noël.

Aydın, 28 décembre 2016

Ce genre de mobilisation est récurrent depuis plusieurs années en Turquie. Y aurait-il un lien avec l’attaque de Reina ? La question peut se poser.

Les repli identitaires ont leur propres symboles. Chez les uns et les autres les symboles diffèrent mais la violence est la même. Si  le Père Noël se fait poignarder en Turquie par des islamistes, en France on a déjà vu la “République” se faire lapider par la main de jeunes FN devant les grilles de Préfecture….

Difficile donc de ne pas faire un lien entre ce climat créé, qui s’ajoute à la polarisation voulue par Erdogan, sa dénonciation des “élites”, et l’assassinat des 39 personnes cette nuit dans un lieu connu pour accueillir les “fêtes” d’une certaine catégorie aisée de la bourgeoisie istanbuliote.

Les limites du populisme identitaire et/ou bigot islamiste se rapprochent de l’idéologie de Daesh, par bien des aspects.

Les informations à cette heure sont totalement absentes, et le régime utilise le terme “terroriste” de façon générique. On sait maintenant qu’il désigne dans leur bouche autant l’opposant journaliste, que le juriste critique ou l’auteur humaniste, et fonctionne avec “unité de la Nation”, bien davantage que “combat contre l’obscurantisme”. Les propos du premier ministre sont, traduits littéralement ceux de “terrorisme double standart“…

Si les médias en Europe commencent à égrener la suite des attentats de 2016, en leur accolant le mot “kurde radical”, il faut remarquer que sur le sujet les “ministres” turcs restent eux, dans l’amalgame convenu entre PKK et Daesh.

Erdogan ce matin, a annoncé qu’il s’en prendrait “aux sources“, ce qui dans la tête d’un turc nationaliste signifie autant les Kurdes de Syrie que ceux du Bakur. On ne peut donc redouter qu’une série de purges supplémentaires se mettent en place, en réplique, tout comme la poursuite des bombardements en territoire syrien.

La presse aux ordres, comme Yeni Safak annonce déjà des opérations “anti-PKK”, comme à Batman. Rappelons que ce même torchon publiait ce type d’image le 28 décembre : le père Noël y symbolise ici aussi “l’Occident” attaquant la Turquie.

Si le putsch manqué de juillet était un “cadeau du ciel”, ce massacre pourrait bien être effectivement un “cadeau du Père Noël”, mais toujours au service du régime AKP.

Dernière minute : ajout du lundi 2 janvier.

Daech revendique la paternité de l’attentat. C’est BfmTV qui ne va pas être content, eux qui affirmaient en direct hier, qu’il s’agissait des YPG “branche dissidente du PKK” (avec applomb et sans correction ultérieure de cette totale imbécilité sortie de la bouche de leur “correspondante”).

Daesh revendique donc l’attentat d’Istanbul au club de nuit Reina en ces termes :
“Il faut que le gouvernement turc apostat qui fait couler le sang de musulmans sache que le feu brûlera dans sa maison”


Traductions & rédaction par Kedistan. | Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Kerema xwe dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas

http://www.kedistan.net/2017/01/01/reina-attentat-istanbul/

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s