Selon Abou Jahjah l’attaque en Israël n’est pas du terrorisme, Francken le taxe de « malade »

pal.jpg

L’attaque au camion-bélier sur des militaires qui a tué quatre militaires israéliens dimanche à Jérusalem a été qualifiée sur Facebook de « nécessaire » par Dyab Abou Jahjah: ‘Une attaque contre des soldats occupants dans un territoire occupés n’est pas du terrorisme! C’est une acte de résistance », ajoute le chroniqueur flamand d’origine libanaise dans un tweet.

Selon Dyab Abou Jahjah, l’attaque de dimanche n’est pas un attentat terroriste mais « une attaque légitime contre des soldats d’occupation« .

« Libérez la Palestine par tous les moyens nécessaires« , écrit-il sur Facebook, complétant quelques heures plus tard son argumentaire sur son site personnel en faisant appel à des notions de droit international (en anglais). L’expression « par tous les moyens nécessaires » issue des Mains Sales de Jean-Paul Sartre a été reprise par Malcolm X dans un discours de 1964, qui incluait la violence comme un des moyens pour arriver à un but.

Dyab Abou Jahjah dit aussi ne pas approuver la violence, et ne pas se réjouir de la mort de soldats, tout comme il ne se serait pas réjoui de « la mort de soldats nazis dans les années 40 ». « Mais la violence comme autodéfense est parfois inévitable« , conclut-il.

« Malade »

La nouvelle polémique qu’il a ainsi déclenchée a reçu des soutiens mais aussi des critiques en nombre, dont celle du secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Theo Francken (N-VA). Theo Francken interprète la sortie de Dyab Abou Jahjah comme un « choix pour le califat » contre Israël et le qualifie de « malade« .

Le secrétaire d’Etat partage aussi quelques profils Facebook de personnes ayant « liké » le statut de Dyab Abou Jahjah, dont des élus PVDA (PTB), sp.a mais aussi des syndicalistes de la FGTB, une avocate et un comédien.

Remercié par De Standaard

Dyab Abou Jahjah, écrivain, activiste et fondateur de la Ligue arabe européenne, publie une chronique hebdomadaire dans De Standaard. Lundi après-midi, le quotidien flamand a fait savoir qu’il mettait un terme à sa collaboration pour avoir « franchi les limites du débat publique que De Standaard entend mener sur ses propres plateformes« . En réaction, Dyab Abou Jahjah dit que la « pression N-VA sur De Standaard était devenue trop grande« .

https://www.rtbf.be/

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s