Concert de solidarité avec des pirates somaliens incarcérés en France

Le dimanche 19 février au CICP, à partir de 17h, aura lieu un concert de
solidarité avec 6 Somaliens incarcérés en France et condamnés à de lourdes
peines pour piraterie.

Avant le concert avec Rewinder, The angry cats et Neckhole, il y aura une
projection ainsi qu’une présentation du livre « Frères de la côte », livre
écrit en solidarité avec les personnes accusées de piraterie.

Dans les salles des tribunaux où les pirates sont jugés, est souvent
asséné le poncif « La misère n’excuse pas tout ». À ceux là nous opposerons
les paroles du pirate Bellamy à son procès en 1720 :

« Ils nous condamnent, ces crapules, alors que la seule différence entre
eux et nous, c’est qu’ils volent les pauvres sous couvert de la loi alors
que nous pillons les riches armés de notre seul courage »

En Somalie, face à la famine, à la destruction des ressources en poissons
par la pêche industrielle occidentale et à l’immersion de déchets toxiques
le long des côtes, devenir pirate est à la fois un moyen de survie et un
acte d’autodéfense.

En récupérant les richesses de l’un des axes maritimes les plus importants
de la planète, les pirates somaliens ont fourni le prétexte à
l’intervention des principales marines de guerre et à une législation
d’exception permettant aux forces militaires des états occidentaux de
débarquer n’importe où en territoire somalien.

Aujourd’hui, cette zone du globe est donc devenue un laboratoire
d’expérimentation pour tous les militaires, paramilitaires et conseillers
en sécurité de la planète. Ils peuvent y tuer et capturer sous couvert de
la loi tous ceux qu’ils soupçonnent de s’adonner à ce qu’ils ont défini
comme étant de la piraterie.

Actuellement, plus de 1000 Somaliens étiquetés pirates croupissent dans
des geôles à travers le monde, capturés par les forces armées et ramenés
dans les pays des bateaux qu’ils ont pris en otage . Entre 2008 et 2011,
22 Somaliens ont ainsi été enlevés pour être incarcérés et jugés en
France. 6 d’entre eux sont encore en train de purger des peines de prison
qui vont jusqu’à 16 ans. Parce que nous savons qu’en taule, tout a un prix
(téléphoner, acheter du pq, manger à peu près correctement…) mais aussi
parce que la guerre contre les pirates est l’une des facettes extrêmes de
la guerre aux pauvres, nous souhaitons apporter un peu de solidarité à ces
six pirates somaliens encore incarcérés en France. L’argent du concert
servira donc à leur envoyer des mandats.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s