Répression et brutalités contre les détenus de la prison de Khoramabad

khoramabad-central-prison

12 et 13 Février 2017 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site d’opposition Freedom Messenger: A la suite d’une descente musclée contre les prisonnier du Quartier numéro 1 de la prison centrale de la ville de Khoramabad (Province du Lorestan) qui a eu lieu dans la journée du Lundi 6 Février 2017, les gardiens ont obligé de 7 à 10 heure et demie du matin (Heure locale ) les prisonniers a rester dans la cour malgré un froid extrême.

Selon des informations transmises depuis l’intérieur de la prison par des témoins locaux, les prisonniers dont certains étaient âgés et malades ont eu à peine le temps de s’habiller, après que les gardiens les ait fait sortir brutalement de leurs cellules, ils ont ensuite été obligés de rester dans la cour de la prison pendant plus de deux heures et demie.

Cette descente musclée avait été ordonnée par le Chef de la sécurité et des renseignements de la prison, ainsi que par l’Inspection générale pénitentiaire de la province du Lorestan. Cette attaque d’une rare violence a été menée par 40 gardiens qui ont systématiquement détruits confisqués ou même volés les rares biens personnels des prisonniers.

Il convient de souligner que le Chef de la sécurité pénitentiaire et des renseignements du nom de Fereidoon Moradi, ainsi que le Commandant des gardiens de cette prison du nom de Saifollah Rahpeimoodeh, sont connus pour les violences et les tortures qu’il font infliger quotidiennement par les matons aux prisonniers sans défense.

Par ailleurs les installations de chauffage central de cette prison de Khoramabad ne fonctionnent quasiment plus depuis les débuts de l’hiver obligeant les prisonniers à rester confinés dans des cellules glaciales.

De nombreuses familles de prisonnier ont interpellé à plusieurs reprises la Direction générale de la prison à ce sujet. Celle-ci leur a répondu méprisamment que: « La prison n’avait pas assez d’argent pour acheter les carburants et le mazout nécessaires pour faire fonctionner correctement les chaudières du système de chauffage ».

Selon d’autres témoins locaux cela fait maintenant plus de 15 jours que cette situation scandaleuses perdure. Et que les détenus n’ont pas pu se laver, ni  prendre de douches chaudes du fait de ces prétendues « pénuries ».

Ce genre de brimades sont hélas monnaies courantes dans nombreuses autres prisons Iraniennes. Mercredi 8 Février 2017 dernier des activistes locaux ont rapporté qu’un jeune prisonnier Baloutche du nom de Mohammed Saber Malek Raisi, avait été obligé par les matons de la prison d’Arbedil (Province de l’Azerbaïdjan Iranien) à rester enchainé la cour de la prison pendant 14 heures alors qu’il faisait la encore un froid glacial.

Voir aussi sur: https://freedomessenger.com/en/iran-human-right-news/2736-iran-crackdown-on-prisoners-in-khoramabad-central-prison

Contact – Collectif Soliranparis

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s