Reprise des affrontements à Aïn el-Héloué

L’armée libanaise a décidé dans la matinée de fermer l’accès au camp palestinien de Aïn el-Héloué, situé du côté de l’hôpital gouvernemental de Saïda. Photo Ani.

LibanLes combats opposant des combattants du Fateh et des groupuscules islamistes se sont intensifiés dimanche en début d’après-midi.

OLJ
26/02/2017

Des affrontements armés opposant des combattants du Fateh et des groupuscules islamistes radicaux ont à nouveau repris dimanche dans le camp de réfugiés palestiniens de Aïn el-Héloué, situé près de Saïda, au Liban-Sud, malgré un accord de cessez-le-feu conclu samedi soir après une journée d’accrochages.
Un calme précaire régnait à nouveau dans le camp dans l’après-midi.

Ces accrochages, qui avaient débuté dans la matinée et qui ont fait plusieurs blessés, se sont intensifiés en début d’après-midi dans le quartier Fouqani où des tirs de mitrailleuse et de roquettes ont été entendus. L’armée libanaise a décidé dans la matinée de fermer l’accès au camp, situé du côté de l’hôpital gouvernemental de Saïda.
La veille, une femme et un homme avaient été blessés suite à des tirs à l’arme automatique.

Dans un communiqué publié dans l’après-midi, le mouvement Hamas au Liban a appelé à l’arrêt immédiat des accrochages en cours dans le camp de Ain-Heloué, précisant qu’il effectuait des contacts sur ce plan avec les factions palestiniennes et les autorités libanaises. « Ces affrontements absurdes ne servent qu’Israël et nuisent aux réfugiés palestiniens, qui sont l’essence de la cause palestinienne », indique ce communiqué.

Aïn el-Héloué est le plus grand camp de réfugiés palestiniens du Liban. L’armée libanaise, aux termes d’un accord très ancien, n’y entre jamais et la sécurité y est assurée par les factions palestiniennes.

La tension a augmenté d’un cran dernièrement, dans ce camp-poudrière, avec la démission de Mounir Maqdah, le leader de la Force conjointe palestinienne dans les camps du Liban et le retrait du mouvement Fateh du Haut Comité sécuritaire palestinien.

Ces développements interviennent alors que le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a conclu samedi une visite officielle de trois jours au cours de laquelle il s’est entretenu avec les responsables libanais, soulevant entre autres la question de la sécurité au sein des camps palestiniens.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s