Selahattin Demirtaş et ses compagnons en grève de la faim

Selahattin Demirtaş co-président du HDP et le député de Hakkâri, Abdullah Zeydan ont adressé un message à leur parti et à l’opinion publique :

“Suite au comportement fermé au dialogue du Directeur de la prison d’Edirne, ses pratiques illégales et inhumaines envers les prisonniers, du fait qu’il n’a fait aucun pas montrant une bonne intention, nous allons entamer, nous aussi, une grève de la faim à partir du vendredi 31 mars.

Nous invitons l’opinion publique, à la sensibilisation aux grèves de la faim qui se poursuivent actuellement dans les prisons et les violation des droits.”

Demirtaş

Sebahat Tuncel, co-présidente du DBP s’est jointE à leur appel.

Et aujourd’hui  Meral Danış Beştaş, Ayhan Bilgen et Nihat Akdoğan ont annoncé à leur tour, qu’ils entameront une grève de la faim de soutien de 5 jours.

Comme nous l’avions relayé dans un article du 28 mars  : des grèves de la faim se poursuivent dans plusieurs prisons. A Şakran depuis 44 jours, à Edirne 32 jours, à Sincan 35 jours, à Menemen 24 jours, à Van 22 jours, et à Elazığ depuis 13 jours. En solidarité avec ces prisons, les détenuEs politiques ont commencé une grève de la faim à tour de rôle tous les 5 jours.

A ce jour, les deux coprésidentEs du HDP Selahattin Demirtaş et Figen Yüksekdağ, une dizaine de députés sont en prison, ainsi que 27 présidentEs de district, 85 présidentEs de province et près de 750 responsables sont en détention. Si on prend également en compte les membres arrêtés, près de 5000 personnes liées au HDP sont dans les geôles.

 Turquie • Ignoble jeu de chaises carcérales


Un appel du 18 qui n’attendra pas juin

Mise à jour du 1er avril

 

Le Directeur de la prison d’Edirne ayant fait la promesse de tenir compte des revendications des grévistes de la faim détenus dans sa prison, les grévistes d’Edirne ont terminé leur action le soir du 31 mars. Selahattin Demirtaş a exprimé “qu’il n’avait aucune revendication personnelle, et a appelé l’opinion publique à rester vigilantEs et mobiliséEs tant que les problèmes dans les autres prisons n’étaient pas résolus“, en rappelant que le pouvoir peut mettre fin à toutes les grèves de la faim qui se poursuivent encore en accédant aux revendications.
Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s