Des dizaines de Palestiniens blessés par l’armée pendant les manifestations de soutien aux prisonniers

Vendredi a été marqué par de très nombreux affrontements avec l’armée d’occupation, dans toute la Cisjordanie, lors des manifestations de soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la faim.



Manifestation à Bi’lin ce vendredi

Dans le village de Beit Ommar près d’Hebron, 2 Palestiniens ont été blessés par balles, tandis qu’une marche était partie de la mosquée après la prière de vendredi pour se rendre près du Mur de l’annexion.

Même chose dans le village de Bab al-Zawiya au centre d’Hébron, où l’armée a également attaqué les manifestants, qui portaient des photos des grévistes de l faim et scandaient des slogans en solidarité avec leur grève pour la Liberté et la Dignité.

Malgré les tirs de gaz lacrymogènes, les Palestiniens, ont jeté des pierres sur les checkpoints militaires sur leurs terres.

Dans le village de Nabi Saleh, (district de Ramallah) 8 Palestiniens ont été blessés par balles pendant une marche de solidarité avec les prisonniers.

L’armée d’occupation ayant fermé les entrées du village depuis plusieurs jours, les ambulances ne pouvaient secourir les blessés.

Même scénario dans le village voisin de Nilin, où la manifestation hebdomadaire a été arrosée de gaz lacrymogène, provocant des troubles respiratoires chez de nombreux manifestants. Un militant israélien qui participait à cette manifestation a été arrêté.

A Bilin, les forces d’occupation ont arrêté les deux dirigeants du village, Basil Mansour et Ahmad Abu Rahma, penant la manifestation. Mais les villageois, ont tout de même réussi à tenir leur manifestation et à repousser les soldats hors du village, avant qu’ils ne reviennent, raconte Abdullah Abu Rahma, coordinateur du comité de résistance populaire de Bilin.

A Salfit, les habitants ont annoncé de nouvelles actions dans les prochains jours.

A Kafr Qaddum, dans le district de Qalqiliya, dont jeunes ont été blessés, dont Subhi Obeid, 16 ans, à la tête, de même que le journaliste palestinien Nidal Eshtiya.



Dans le village de Beita, à Naplouse, des centaines de Palestiniens prié pour les prisonniers malgré la gaza lacrymogènes, les grenades assourdissantes et les balles tirées par l’armée.
28 blessés ont été recensés, dont 3 médecins du Croissant Rouge.


Source : Maan News Agency

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s