HWR accuse des miliciens yézidis de « crime de guerre »

Haïdar Shesho, chef des Forces de défense Ezidikhan

Haïdar Shesho, chef des Forces de défense Ezidikhan

Par Gilles Munier/

L’ONG Human Rights Watch (HRW) accuse des combattants yézidis appartenant  aux Forces de défense Ezidikhan – milice dirigée par Haïdar Shesho, ancien membre de la direction de l’UPK de Jalal Talabani -, d’avoir enlevé et exécuté en juin dernier 52 civils appartenant à la tribu sunnite Imteywit, dans la région de Sinjar.

Des chefs militaires yézidis auraient reconnu être impliqué dans ces crimes. Ils estiment que les membres de cette tribu étaient « des chiens qui méritent de mourir », car ils ont participé aux massacres du peuple yézidi commis par les djihadistes de l’Etat islamique. Un autre chef militaire aurait déclaré que tout membre des tribus Imteywit ou Jahaysh revenant à Sinjar : « serait tué».

Pour Lama Fakih, adjointe du directeur de HRW pour le Moyen-Orient : « Les atrocités passées commises contre les Yézidis ne donnent pas le droit à leurs forces armées de commettre des abus à l’encontre d’autres groupes, quel que soit leur passé. Et d’ajouter plus loin: «les exécutions sommaires durant un conflit sont des crimes de guerre ».

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s