1 mai : Journée internationale des travailleuses et travailleurs

Participation du CLGIA à la manifestation du 1er mai 2018 à Paris

C’est à l’origine une journée de célébration des combats des travailleurs et des travailleuses pour obtenir la journée de huit heures à la fin du XIXe siècle.

« Camarades, c’est en se mobilisant toujours plus sur le terrain de la lutte anticapitaliste anti- impérialiste que l’on apporte le soutien le plus significatif aux prisonniers révolutionnaires. » Georges Abdallah

 

Cette année la manifestation parisienne partira de Bastille à 14h30 en direction de la Place d’Italie. La campagne pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah (dont fait partie le CLGIA) sera du cortège et distribuera le tract suivant (en PDF ici) :

LA RÉSISTANCE EST UN DROIT ! LIBERTÉ POUR ABDALLAH !

À l’aube du 14 avril 2018, la Syrie a subi une agression militaire impérialiste menée conjointement par les États-Unis, l’Angleterre et la France. Cette attaque, présentée comme  « seule alternative possible pour stopper l’usage d’armes chimiques », est en réalité le signal d’une entrée de la guerre dans une nouvelle phase reflétant la volonté de domination directe de ces trois forces impérialistes sur ce pays, sans plus avoir à recourir aux groupes terroristes locaux,un temps financés et utilisés,mais désormais  en voie d’anéantissement.

Cette guerre s’inscrit pleinement dans la lignée de celles menées, toujours selon le même scénario, depuis la première guerre contre l’Irak en 1991, contre les peuples et nations opprimés de ces régions stratégiques aux ressources à piller. Elle participe du plan impérialiste qui cherche à déstabiliser la région pour mieux y asseoir sa domination. La pièce maîtresse de ce plan est l’entité sioniste : cette dernière joue le rôle d’une véritable base avancée de l’impérialisme dans la région. Depuis plus d’un siècle, elle occupe toute la Palestine, perpétue des massacres, des déplacements de population sans droit possible au retour, spolie et colonise les terres, alors que, faut-il le rappeler aucune mesure n’a jamais été prise ni à l’encontre de cette entité ni en soutien à la résistance héroïque, juste et légitime, du peuple palestinien.

Plus largement, cette guerre est aussi clairement le signe de l’aiguisement des contradictions inter-impérialistes qui s’affrontent aujourd’hui en deux camps antagonistes au risque d’une troisième guerre mondiale.

Ces guerres impérialistes aux coûts militaires exponentiels s’accompagnent pour les financer de véritables guerres sociales contre les peuples.  Sous les prétextes bien rodés de l’austérité, de la dette, de la crise, l’offensive en France est désormais généralisée : elle s’étend à tous les secteurs et s’abat sur chacune des composantes de la classe populaire : lycéens, étudiants, travailleurs, retraités, migrants. Cette régression sociale va de pair avec le renforcement de la répression, du contrôle social,  des lois liberticides et de la militarisation de la société ; elle s’accompagne inévitablement de la montée des forces fascistes, nationalistes, chauvines et réactionnaires. Elle aiguise ainsi la lutte des classes qui, aujourd’hui, atteint unstade explosif, comme le montre les fortes mobilisations et confrontations de ces derniers mois.

Ces mobilisations expriment le droit fondamental du peuple à se révolter contre un système impérialiste et capitaliste qui porte en lui la guerre et l’exploitation.

C’est contre ce système même que Georges Ibrahim Abdallah lutte au quotidien en clamant la validité et la justesse de ses combats pour la libération et l’émancipation des peuples de la région et pour un système économique, social et politique débarrassé de l’exploitation de l’homme par l’homme.

Son combat et sa détention sont résolument politiques et c’est bien parce que Georges Ibrahim Abdallah est au croisement de toutes les luttes progressistes actuelles, anti-impérialiste, anticapitaliste, antisioniste et anti-réactionnaire, qu’il subit la perpétuité réelle depuis plus de 33 ans.

Faisons le procès public de l’impérialisme français et œuvrons pour que mille initiatives fleurissent, dans le but de constituer un rapport de force qui impose et arrache la libération de notre camarade.

Vive la solidarité internationale avec les luttes des peuples pour la libération nationale et l’émancipation  sociale !

Campagne unitaire pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah      Contact : campagne.unitaire.gabdallah@gmail.com

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s