Déclaration d’Ahmad Saadat en soutien à la libération de Georges Abdallah

Ahmad Saadat est le secrétaire général du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP). Élu au Conseil législatif palestinien, il est l’un des principaux leaders nationaux palestiniens détenus dans les geôles de l’occupant. Enfermé en 2002 dans les prisons de l’Autorité Palestinienne, sous surveillance américaine et britannique, il fut kidnappé par les forces d’occupations israéliennes le 14 mars 2006 à la suite d’un raid militaire à la prison de Jericho. Condamné en 2008 à 30 ans d’emprisonnement, Ahmad Sa’adat est actuellement détenu en isolement à la prison Ramon, dans le désert du Naqab.

Déclaration d’Ahmad Sa’adat en soutien à la Semaine internationale d’actions pour la libération de Georges Abdallah

Le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun a reçu la déclaration suivante d’Ahmad Sa’adat , incarcéré dans une prison israélienne. Sa’adat encourage tous les Palestiniens et les amis de la Palestine à participer à la Semaine d’actions pour la libération de Georges Abdallah , qui se tiendra du 17 au 24 octobre. 

Au nom des prisonniers du Front populaire et du mouvement des prisonniers palestiniens, j’adresse nos salutations à tous ceux qui s’organisent pour la liberté de Georges Ibrahim Abdallah alors qu’il entre dans sa 35e année de détention dans les prisons coloniales françaises. En particulier, j’exhorte les masses palestiniennes et arabes et leurs mouvements de libération ainsi que tous les amis de la Palestine et de notre lutte à travers le monde à participer à la Semaine d’actions pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, organisée du 17 au 24 octobre par le réseau de soutien aux prisonniers palestiniens Samidoun et la campagne internationale pour libération de Georges Abdallah.

Nous demandons à tous de manifester à Lannemezan le 20 octobre dans le cadre de la marche nationale organisée par les infatigables camarades qui luttent jour après jour pour la liberté du camarade Georges et pour notre liberté en Palestine.

Pour nous, dans les prisons israéliennes, Georges Abdallah est un camarade de lutte et un prisonnier palestinien. Nous l’appelons « le général des prisonniers du FPLP ». Il fait partie de nous – un avec nous dans l’unité et la lutte commune. Nous sentons son soutien et sa participation à notre lutte à travers les mers, les barreaux et les murs de la prison. Il refuse ses repas en soutien à nos grèves de la faim, son cœur bat pour la Palestine, tout comme sa politique est centrée sur la libération de la Palestine. Il a passé des décennies en prison pour son engagement en faveur de la libération des peuples palestinien et arabe.

En effet, Georges Abdallah est une icône de la résistance. Avec son analyse claire et son implication dans toutes les luttes pour la justice en France et dans le monde, il refuse toute tentative de l’isoler et de le faire taire. Son cas montre aussi très clairement à quel point l’impérialisme américain et français sont étroitement liés au sionisme et à la colonisation de la Palestine.

L’État français célèbre avec le criminel de guerre Netanyahu l’inauguration d’une «saison France-Israël» alors que ses troupes abattent notre peuple à Gaza alors qu’ils défilent dans la Grande Marche du Retour, nous savons que c’est la même France qui a massacré 1.5 millions d’Algériens dans ses guerres coloniales dans le monde arabe. Et tout comme le peuple algérien a vaincu le colonialisme français après avoir payé le prix fort en sang et en sacrifice pour sa liberté, nous savons que Georges Ibrahim Abdallah va gagner.

Et alors que les États-Unis – un État colonial qui s’est construit sur le génocide des peuples autochtones et l’esclavage des Noirs – tentent de liquider la cause palestinienne, effacent notre droit fondamental au retour et qualifient notre résistance de «terroriste», il est intervenu à plusieurs reprises pour garder Georges Abdallah derrière les barreaux. De Condoleeza Rice à Hillary Clinton, des secrétaires d’État consécutifs ont exigé que notre cher combattant de la liberté soit maintenu en prison.

Bien sûr, ce n’est pas une surprise. L’impérialisme et le sionisme s’unissent pour construire des prisons, des murs et des machines de guerre. De la Grèce aux Philippines en passant par la Turquie, les prisonniers politiques ont mis leur corps en danger pour lutter contre le capitalisme et l’impérialisme. Dans les régimes réactionnaires arabes qui côtoient les États-Unis, de l’Arabie Saoudite au Maroc, nous entendons les appels de nos compagnons prisonniers politiques, qui réclament justice et la libération.

Entre le 17 et le 24 octobre, élevez la voix contre cette injustice. Descendez dans la rue, organisez et agissez pour exiger la libération de Georges Abdallah et de tous les prisonniers politiques. Les prisonniers palestiniens sont avec vous. Nous réclamons la libération de notre camarade Georges Abdallah au plus profond des cachots sionistes. Ensemble, nous pouvons gagner la liberté de ce cher camarade, dirigeant de la lutte palestinienne, arabe et internationale pour le socialisme et la libération.

Soutenir Georges Abdallah, c’est défendre la résistance, le peuple palestinien et tous les prisonniers politiques qui luttent pour la liberté.

Ahmad Sa’adat

Prison de Ramon

9 octobre 2018

Source : Free Ahmad Sa’adat – Traduction : Coup Pour Coup 31

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s