Déclaration Georges Abdallah – 2 février 2019

Cher«e»s Camarades, Cher«e»s ami«e»s,
Vous savoir tenir ce meeting aujourd’hui même, me remplit de force et me réchauffe le cœur aussi. Certainement c’est grâce à l’effort déployé tout au long de ces années passées et à travers les multiples initiatives que vous avez su développer dans la diversité de l’expression solidaire sur le terrain de la lutte anticapitaliste et anti-impérialiste que l’on arrive aujourd’hui à faire bouger quelque peu les lignes.
D’une manière générale Camarades, c’est toujours en fonction de cette mobilisation solidaire sur le terrain de la lutte en cours que se construit et s’affirme le rapport de force dont on a besoin pour arracher les camarades aux griffes de leurs geôliers.

Bien entendu c’est d’une importance capitale de savoir – et surtout de pouvoir – inscrire la démarche solidaire dans la dynamique globale des luttes en cours aussi bien ici qu’ailleurs dans la région de l’autre bord de la Méditerranée.

Sans se bercer de douces illusions Camarades, quant à ma situation, il y a encore « beaucoup » à faire pour favoriser une issue favorable. Comme vous savez, il ne suffit pas que l’État du Liban « exige » ou plutôt « demande » ma libération, il faut encore que le rapport de force réellement existant puisse faire comprendre aux représentants de l’impérialisme français que mon incarcération commence à peser réellement plus lourd que les possibles menaces inhérentes à ma libération. C’est seulement dans ce cas que l’ordre de mon expulsion vers le Liban ne trouvera plus alors d’opposition.

C’est pourquoi, chers Camarades, la solidarité la plus appropriée que l’on peut apporter à tout protagoniste révolutionnaire incarcéré, c’est de la développer toujours plus sur le terrain de la lutte contre le système d’exploitation et de la domination.

Chers Camarades, la cause palestinienne traverse un moment très difficile. La principale composante de la bourgeoisie arabe, en particulier celle de l’Arabie et celle du Golfe, s’est rangée sans fard dans le camp de l’ennemi sioniste sous la direction de l’impérialisme. Les masses populaires palestiniennes payent au quotidien un lourd tribut de sang et de privation de tout genre. La Résistance globale la plus résolue est plus que jamais incarnée dans ces milliers de Résistants qui font face à leurs geôliers dans des conditions particulièrement difficiles. Il y a lieu de s’attendre à ce que les sionistes fassent tout ce qu’ils peuvent pour détruire cette citadelle de la révolution. Certainement il est de notre devoir de faire le nécessaire pour être aux côtés de nos Camarades, et chacun dans le rôle qui lui revient, faire le nécessaire pour les libérer.

Que mille initiatives solidaires fleurissent en faveur de la Palestine et de sa prometteuse Résistance !

La solidarité, toute la solidarité avec les Résistants dans les geôles sionistes, et dans les cellules d’isolement au Maroc, en Turquie, en Grèce et aux Philippines et ailleurs de par le monde !

La solidarité toute la solidarité  avec les militants révolutionnaires du Yémen !

La solidarité toute la solidarité avec les jeunes prolétaires des quartiers populaires !

La solidarité toute la solidarité avec les prolétaires en lutte !

Honneur aux Martyrs et aux masses populaires en lutte !

À bas l’impérialisme et ses chiens de garde sionistes et autres réactionnaires arabes !

Le capitalisme n’est plus que barbarie, honneur à tous ceux et celles qui s’y opposent dans la diversité de leurs expressions !

Ensemble Camarades, et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons !

À vous tous Camarades et ami«e»s mes plus chaleureuses salutations révolutionnaires.

Votre camarade Georges Abdallah

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s