Solidarité avec les camarades persécutées par la Justice espagnole pour leur solidarité avec la Palestine

Le 5 février 2019
En juillet 2014, le gouvernement sioniste d’Israël a lancé une campagne meurtrière de destruction et de mort contre la bande de Gaza palestinienne. Le récit de ce crime génocidaire a été primé dans le court métrage « Gaza », avec un Goya le samedi 2 février dernier. Cependant, trois camarades, militants de gauche et solidaires du peuple palestinien, dont l’ancien député de la gauche unie, Nines Maestro, n’ont pas été récompensés, mais ont été appelés à déclarer demain 5 février pour un éventuel crime de « financement du terrorisme.

Le crime consiste dans le fait que, dans le cadre de la destruction de la Palestine, au cours des années 2014 et 2015, ces compagnons, ainsi que de nombreux militants et organisations de solidarité en Espagne, ont collecté des fonds économiques pour la reconstruction de Gaza et, en particulier, les infrastructures sanitaires et éducatives. Les fonds recueillis ont été remis à Leila Kalhed, leader historique du FPLP, une organisation palestinienne reconnue comme une organisation amie du Parti communiste espagnol, et à la délégation de l’Autorité palestinienne en Espagne. Les organisations sionistes basées en Espagne, Law Force Project Spain et l’Association culturelle juive d’Ibiza, ont déposé une plainte considérant que le FPLP est une organisation terroriste. Cependant, en mai 2017, Carmen Lamela, juge de l’Audiencia Nacional, a accepté d’autoriser l’entrée en Espagne de Leila Khaled, leader du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), qui a été invitée à donner une conférence à la Feria Litoral à Barcelone ; des organisations sionistes ont également dénoncé, en avril 2017, l’intervention de Mussa’ab Bashir, journaliste de télévision et ancienne prisonnière politique palestinienne, à une manifestation organisée par la mairie de Madrid pour exprimer leur solidarité avec des prisonniers politiques palestiniens.

Le mouvement sioniste international, qui bénéficie d’un grand soutien politique et financier de la part de l’impérialisme, attaque les gens et les mouvements de solidarité avec la Palestine dans tous les pays et surtout actuellement le mouvement BDS.

Le Parti communiste espagnol, qui considère la libération et l’autodétermination du peuple palestinien comme un axe crucial et déterminant dans les relations internationales, considère comme une attaque contre la lutte pour la solidarité, la cause ouverte contre Nines Maestro et ses camarades, auxquels nous exprimons toute notre solidarité. Si le système judiciaire espagnol veut rechercher les crimes terroristes, il doit regarder plus haut, il doit regarder vers les gouvernements israéliens successifs coupables de génocide et d’apartheid du peuple palestinien, ou sans aller aussi loin, il pourrait revoir nos propres crimes de terrorisme artisanal, cachés par l’histoire, comme celui de l’autoroute d’Almeria en février 1937, aux mains des bandes fascistes allemande, italienne et franquiste.

Nines Maestro et ses compagnons ne devraient pas être poursuivis par l’Audiencia Nacional, mais félicités pour leur solidarité à la cause du peuple palestinien, qui est, selon diverses résolutions des Nations Unies, opprimé, soumis et pillé par Israël.

source: https://www.pce.es/solidaridad-con-las-companeras-perseguidas-por-su-solidaridad-con-palestina/

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s