Une famille algérienne porte plainte contre la police française

France : La famille de l’Algérienne Zineb Redouane, décédée en décembre à Marseille après avoir reçu une grenade lacrymogène en plein visage en marge d’une manifestation des Gilets jaunes, a porté plainte hier lundi 15 avril pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner », a informé l’avocat de la famille, Maitre Yacine Bouzrou.

La ressortissante algérienne, âgée de 80 ans, était en train de fermer les volets de son appartement, le 1er décembre 2018, lorsqu’une grenade lacrymogène l’a atteinte en plein visage. Elle décède le jour suivant des suites d’un choc opératoire dans un hôpital marseillais.

Le procureur de Marseille, Xavier Tarabeux, avait confirmé l’existence de plots de grenades retrouvés à l’intérieur de l’appartement, mais il avait aussi insisté sur le fait que « le décès résulte d’un choc opératoire et non d’un choc facial », soulignant qu’à « ce stade (de l’enquête, NDLR), on ne peut pas établir de lien de cause à effet entre la blessure et le décès ».

Le Président français Emmanuel Macron avait lui aussi renié, le 29 janvier dernier, le fait que l’Algérienne Zineb Redouane soit victime de la police. Il avait notamment déclaré qu’aucune des onze personnes ayant « perdu la vie lors des manifestations des Gilets jaunes en France […] n’avait été victime des forces de l’ordre ».

La version officielle contestée

Les déclarations du président français et la version du procureur de Marseille sont fortement contestées par l’avocat des plaignants, qui a demandé le dépaysement de l’affaire. « Si elle a été conduite aux urgences et opérée, c’est bien en raison du projectile reçu  », a-t-il indiqué à l’Agence France-Presse (AFP).

Selon l’avocat de la famille Redouane, « le rapport d’autopsie et les éléments médicaux montrent clairement qu’il y a un lien direct entre la grenade reçue au visage par Zineb Redouane et son décès, contrairement aux allégations médiatiques du procureur de la République ». Il estime que les conclusions du procureur sont fausses, et démenties par l’autopsie.

« Chaque déclaration irresponsable des responsables me tue et appuie très fort sur ma blessure. »

La fille de Zineb Redouane, Milfet Redouane, avait adressé, le 2 avril, une lettre ouverte à Emmanuel Macron. Elle y dénonce le silence et « l’arrogance » des autorités françaises dans le traitement du dossier de sa mère. « Le silence me tue, l’ignorance de sa mort sur la scène médiatique et politique me tue, chaque déclaration irresponsable des responsables me tue et appuie très fort sur ma blessure, comme cette dernière déclaration que je viens de lire, du premier homme de France », a-t-elle écrit.

Le tireur n’a toujours pas été identifié

L’Inspection générale de la police nationale française (IGPN) avait ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes du drame et situer une éventuelle responsabilité de la police. Les conclusions provisoires de l’autopsie, rédigées dès le 3 décembre, ont révélé que Zineb Redouane présentait « un état général très altéré » et que le décès est survenu « au cours de l’induction d’anesthésie pour intervention médicale en urgence ». Mais, l’équipe médicale a précisé dans son rapport que la victime présentait « un traumatisme facial sévère, avec fractures de l’ensemble de l’hémiface droite, et des fractures costales ».

Selon des proches de la victime, la grenade a bien été tirée par un lanceur dont seules les forces de l’ordre sont équipées. Ils révèlent que la victime aurait confié à une voisine, avant son hospitalisation, qu’un « agent de police l’avait visée ».

La famille de Zineb Redouane demande que toute la lumière soit faite sur cette affaire, à commencer par la révélation de l’identité du policier qui serait derrière le tir ayant touché leur parente et causé sa mort. «  Nous ne comprenons pas pourquoi la personne qui a tiré cette grenade n’a toujours pas été identifiée, quatre mois après. C’est scandaleux  », a dénoncé Maitre Yacine Bouzrou.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s