Retour sur la journée internationale pour la libération de Georges Abdallah

dimanche 15 décembre 2019

À Paris, place de la République, dimanche 15 décembre 2019, à l’appel du Secours rouge arabe, organisations et soutiens se sont rassemblés pour exiger la libération de Georges Abdallah et soutenir le mouvement contestataire actuellement en cours au Liban.

La Campagne unitaire Ile de France a prononcé la déclaration suivante :

Le rassemblement d’aujourd’hui vient dans un contexte très particulier : celui des luttes et des révoltes populaires qui s’élèvent aux quatre coins du monde, sur l’ensemble des continents, dans plus de 15 pays comme c’est le cas par exemple en Algérie, en Irak, au Chili, au Liban et ici en France depuis maintenant plus d’un an.

(…) Elles expriment, en réalité et plus profondément, le refus des classes populaires de porter le fardeau des crises économiques, sociales et politiques actuelles.

(…) Les enjeux sont aujourd’hui dans toutes les consciences et tout un chacun sait comment décrypter les discours des officiels, lire entre les lignes, traduire en termes d’intérêts ce qui est distillé au goutte à goutte médiatique. Chacun sait aujourd’hui comment tout est course au profit au détriment des peuples et de la planète.

(…) Chacun sait enfin comment, parmi toutes les luttes en cours, les luttes au Liban et en Palestine sont cruciales, dans cette région clé de l’Orient arabe – véritable pièce maîtresse de ce système de domination, de pillage et d’exploitation.

(…) Cette conscience de classe qui est en train de se forger, de se révéler ou de s’exprimer de manière toujours plus aigüe dans les rangs des manifestants du monde entier, a été depuis toujours celle de notre camarade Georges Abdallah.

(…) Aujourd’hui encore, en tant que combattant communiste arabe, il est indéniablement au côté des peuples en lutte dans cette guerre de classe contre classe et tout comme il est de nos luttes, nous sommes de son combat internationaliste, contre le capitalisme, l’impérialisme, le sionisme, le colonialisme, les États réactionnaires arabes et toutes les formes d’oppression.

Déclaration complète en PDF ici

Au Liban, sur de nombreuses places où la révolte populaire bat son plein depuis le 17 octobre, les manifestants à Nabathiyeh, Saïda, Kfarman, Tripoli, Tyr… ont exigé haut et fort la libération de leur compatriote Georges Abdallah détenu en France depuis 35 ans.

Pour les arabophones lire l’article sur hadfnews.ps et écouter la déclaration de Georges Abdallah incluse.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s