Journée internationale de solidarité avec les prisonniers palestiniens

★ Avec une pensée particulière pour Yoann Isambert, un jeune camarade récemment décédé, infatigable militant internationaliste, co-organisateur de la semaine annuellement consacrée aux prisonniers politiques à Paris et qui se terminait le 17 avril par un hommage aux prisonniers palestiniens autour de la cause de Georges Abdallah.

Plus de 5 000 résistants palestiniens, hommes, femmes, enfants, sont détenus dans les prisons de l’occupation sioniste, dans des conditions particulièrement difficiles. Ahmad Saadat, Marwan Barghouti, Mays Abu Gosh, Khalida Jarrar et tant d’autres depuis de trop nombreuses années, certain-es sans procès, d’autres libéré.es puis repris.es, parfois malades sans assistance médicale, souvent torturé.es et humilié.es. En ces temps de pandémie, l’enfermement carcéral est particulièrement insupportable à vivre. En témoigne cet appel des prisonniers palestiniens fin mars.

De nombreux militants et associations oeuvrent toute l’année, dans la multiplicité de leur engagement, pour soutenir la cause palestinienne et notamment ses valeureux combattants incarcérés :

Lire ici l’engagement du réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens, Samidoun, dans la semaine d’actions du 10 au 17 avril.

Lire ici le programme qui a illustré cette semaine d’action.

Lire ici un rappel des conditions de détention dans les prisons israéliennes.

La libération de la Palestine, c’est, pour Georges Abdallah, le combat de toute une vie. Incarcéré en France depuis plus de 35 ans pour complicité dans des actes de résistance à l’occupation sioniste de son pays, il n’a cessé, durant toutes ses années de détention, de témoigner sa solidarité avec les prisonniers palestiniens.

En 1974, la « Conférence nationale palestinienne » a décrété le 17 avril « Journée des prisonniers palestiniens ». Cela n’était pas seulement destiné à dénoncer à cette occasion, la barbarie de l’occupant sioniste, ni seulement destiné à honorer les Résistants captifs en rappelant aux masses populaires leurs sacrifices et leur inébranlable volonté de tenir debout face à la soldatesque sioniste. La célébration de cette « Journée des prisonniers palestiniens » est destinée avant toute autre chose à affirmer haut et fort la ferme détermination d’arracher nos camarades aux griffes de leurs criminels geôliers. En effet, à plusieurs reprises, les avant-gardes de la lutte révolutionnaire palestinienne ont assumé cette tâche avec beaucoup de courage et d’abnégation obligeant l’ennemi à libérer des milliers de camarades captifs sans aucune contrepartie de leur part.

Aujourd’hui Camarades, nous voici rassemblés de nouveau, aussi dans différents pays, afin de célébrer la « Journée du prisonnier palestinien » et surtout exprimer notre indéfectible solidarité avec les Résistant.e.s embastillé.e.s dans les geôles sionistes et notre entière confiance dans la détermination des avant-gardes révolutionnaires palestiniennes et leur ferme résolution de faire le nécessaire pour arracher nos camarades résistants aux griffes des criminels geôliers sionistes.

Georges Abdallah, 17 avril 2019

Liberté pour tous les prisonnier.es palestinien.nes !

Liberté pour Georges Abdallah !

Palestine vivra, Palestine vaincra !

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s