Le massacre du Mavi Marmara, on n’oublie pas !

Dix ans jour pour jour. C’était le 31 mai 2010 à l’aube que les commandos de la mort israéliens ont attaqué à l’aube ce bateau humanitaire, Mavi Marmara, qui voguait vers Gaza, tuant 10 passagers et en blessant beaucoup d’autres.

Attaque du Mavi Maramara le 31 mai 2010 par les commandos israélien
Attaque du Mavi Maramara le 31 mai 2010

La marine de guerre israélienne et ses commandos armés, masqués, et ses hélicoptères ont pris d’assaut le bateau turc, tuant 9 passagers, en blessant des dizaines d’autres , dont l’un qui mourra 4 ans plus tard en Turquie de la suite de ses blessures.

Et les centaines d’Humanitaires présents sur le bateau qui se trouvait dans les eaux internationales, furent ensuite illégalement déroutés sur le port d’Ashdod, où ils furent gardés prisonniers pendant plusieurs jours, sans moyen de communiquer avec l’extérieur.

Toutes les vidéos, toutes les photos furent confisquées, et les médias de la « grande démocratie » se virent interdire de communiquer avec eux.

Neuf des victimes étaient turques, et le le jeune Furkan Doğan, âgé de 18 ans, était citoyen américain.

Ce qui n’a pas empêché Obama et son équipe de refuser de mener toute enquête sur ces exécutions extra-judiciaires, et de traduire en justice les assassins missionnés par Israël.

La Cour Pénale Internationale (CPI) a fait de même, classant finalement le dossier, et déclarant tranquillement que le massacre n »était « pas assez massif » pour mériter l’ouverture d’une enquête.

A ce jour, les commandos israéliens, auteurs de ce massacre, sont donc restés totalement impunis.

Mais des images de la violence et la cruauté de cet assaut, ont tout de même réussi à parvenir jusqu’à nous, de même que les témoignages accablants de nombreux passagers de différents pays à bord du bateau turc, qui transportait des médicaments et des jouets pour les Palestiniens enfermés dans le camp de concentration de Gaza.

« Tout se paie un jour », dit le proverbe. Le terrorisme d’Etat israélien est une plaie pour l’humanité toute entière. Et si elle veut garder un peu de cette humanité, elle devra s’élever massivement contre les crimes coloniaux de ce régime d’apartheid.

CAPJPO-EuroPalestine

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s