Jordanie : nouvelle répression gouvernementale contre les droits des enseignants

En partenariat avec l’Internationale de l’Education, la fédération syndicale mondiale de 384 associations et syndicats dans 178 pays et territoires, représentant 32,5 millions d’enseignants et autres employés de l’éducation, et la Confédération Syndicale Internationale, qui représente 200 millions de travailleurs dans 163 pays et territoires et regroupant 332 organisations nationales affiliées.

L’Internationale de l’Education (IE) appelle les travailleurs et les syndicalistes à exhorter les autorités jordaniennes à cesser immédiatement de harceler les dirigeants de l’Association jordanienne des enseignants (JTA) et de menacer son existence même.

Le 31 décembre, le tribunal de première instance d’Amman a autorisé la dissolution de l’association et la détention des treize membres du conseil d’administration de l’association d’enseignants pendant un an.
La dissolution est illégale et résulte d’une mauvaise interprétation des dispositions légales. La peine infligée aux membres du conseil est également injuste car on ne leur a pas permis de présenter des éléments de preuve pour refuter les accusations.
Les dirigeants syndicaux détenus ont été libérés sous caution jusqu’à ce que le conseil de la JTA fasse appel de la décision judiciaire.

Signez un message pour exiger le plein exercice des droits fondamentaux des enseignants et des travailleurs de l’éducation en Jordanie.
 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s