La Palestine au jour le jour: Semaine du 22 au 28 février

En Palestine occupée, les semaines se suivent et se ressemblent, avec toujours un pic d’activité répressive le lundi, comme s’il fallait rattraper la relative accalmie du week-end. Cette semaine, l’occupation a fait 5 nouveaux blessés, tandis que 109 habitants de Cisjordanie se sont ajoutés à la liste des prisonniers politiques. On a compté environ 150 raids ou attaques, 17 démolitions de maisons, 12 destructions de propriétés. Quelque 84 checkpoints volants civils ou militaires sont venus compliquer un peu plus la vie quotidienne des Palestiniens. Les colons se sont livré à 14 attaques. Mais la résistance ne faiblit pas…

La volonté d’expulser les « autochtones », qui est à la base du sionisme depuis les origines, ne faiblit pas non plus, dopée par l’approche des élections. Elle se traduit surtout à Jérusalem annexée et dans la vallée du Jourdain, que le régime a promis d’annexer..
Classée zone C par les accords d’Oslo, c’est-à-dire abandonnée à l’armée israélienne, cette dernière voit les expulsions de bédouins se poursuivre activement. Leurs tentes, leurs provisions et leurs réservoirs d’eau, fournis par l’aide internationale, sont régulièrement détruits sans susciter de protestations sérieuses de la part des gouvernements des pays donateurs. Malheureusement pour l’occupant, ces « nomades » n’ont aucune envie d’habiter les déserts d’Arabie…

ZOOM SUR LE 22 FEVRIER

  • JERUSALEM :

Mosquée d’Al Aqsa : à 8h30, des colons extrémistes se livrent à leur provocation quotidienne sur l’esplanade de la mosquée.
Vieille ville : à 13h, Daniel Nasra (20 ans) est informé par téléphone qu’il doit se rendre au centre d’interrogation et de torture de Moscovia. Après avoir été questionné pendant plusieurs heures, il lui est signifié qu’il est assigné à résidence pour deux jours et qu’il lui est interdit pendant deux semaines de se rendre au quartier d’Al Tur (mont des oliviers).
A 17h, Kamal al-Husseini, directeur de la fondation Lady of the Earth, est arrêté alors qu’il se rendait à un tournage. Il est conduit au sinistre centre de Moscovia où, après 4 heures d’interrogatoire, il lui est signifié qu’il lui sera interdit de participer à quelque évènement ou activité à caractère national, y compris de déployer un drapeau palestinien, dans la ville de Jérusalem.
A 21h30, tir de grenades assourdissantes et lacrymogènes sur des protestataires à Al Tur.
Al-Issawiya : tôt le matin, de nombreux soldats d’occupation accompagnés de 500 policiers, se déploient dans le village et encerclent la maison de deux étages de la famille Alian. Cette maison a été construite il y a dix ans sans permis puisqu’il est impossible aux Palestiniens d’en obtenir. Condamné à une amende de 16 000 shekels (environ 4000 euros) en plus de l’ordre de démolition, Fadi Alian avait en vain fait appel auprès de la Cour Suprême. A 7h30, les Israéliens font sortir les habitants, au nombre de vingt (dont 12 enfants), ainsi que les militants postés sur le toit dans une vaine tentative de s’opposer à la démolition annoncée seulement la veille. Puis les bulldozers municipaux entrent en action. Cette destruction est manifestement faite en représailles suite au refus de Fadi Alian de renoncer à ses fonctions de responsable de la garde de la mosquée d’Al-Aqsa, fonction qui dérange les colons et lui avait déjà valu un an de prison et de nombreuses interdictions de se rendre à la mosquée.
Leur forfait accompli, les forces d’occupation ont tiré des balles en caoutchouc et des grenades assourdissantes sur la foule. Muhammad al-Hummus, responsable du comité de vigilance du village, est blessé à la main d’un coup de crosse visant à casser son téléphone portable. Comme si cela ne suffisait pas, il recevra plus tard une balle en caoutchouc dans l’abdomen, nécessitant son hospitalisation.
Al-Ram (faubourg de Jérusalem) :
Anata : à 2h, l’occupant investit les maisons de Islam Isma’el Ibrahim (22 ans) et Ameer Mohammed Ibrahim (24 ans) et les emmène en détention.
Beit Hanina :
Hizma : à 1h30, les occupants envahissent la maison de Wissam Khateeb (23 ans) et l’emmènent en détention.
Qafr Aqab : vers 3h, l’occupant prend d’assaut plusieurs maisons et capture deux citoyens, Mustafa Abu Ramz (44 ans) et Maher Mutair (53 ans). En réaction, de jeunes hommes lancent des pierres et des bouteilles vides en direction des forces d’occupation, qui réagissent en les coursant à travers les rues du village et en tirant des balles en caoutchouc. De nombreux habitants souffrent également de suffocation due aux gaz lacrymogènes déversés généreusement par l’occupant.
Sour Baher : à 11h, sans avertissement préalable, l’occupant démolit pour la deuxième deux magasins appartenant à Mohammed Tarshan.
A 21h40, l’occupant s’empare de Abed Rabhi Basie.

  • CISJORDANIE :

Gouvernorat de Bethléem
Bethléem – Janata : à 3h, l’occupant pénètre en force dans le camp de réfugiés de Deisheh. Plusieurs maisons sont investies et des habitants kidnappés : Tareq Ziad Arafa (17 ans), Wael Khalil Salem (40 ans), Taqi Saleh Manasrah, Ali Yousef Arafa (28 ans) et son frère Othman (25 ans).
A 18h30, raid sur la ville et enlèvement de trois citoyens : Moaz Muhammad Soman, Ahmed Saeed Al-Sabah et Salah Musa Al-Sabah.
Khader : à 11h, l’occupant détruit deux tonnelles agricoles appartenant à Mahmoud Ghuneim et Mohammed Sbeih.
Khirbet al-Deir : à 12h30, des bulldozers israéliens détruisent une maison en construction appartenant à Mojahed Salman.
Tuqu’ : de 17h45 à 18h30, patrouille en ville.

Gouvernorat de Hébron
Hébron : l’enclave militaire et coloniale de la rue al-Shuhada, qui coupe la ville en deux, continue à s’étendre derrière la gare routière centrale. Les occupants creusent les bases d’une nouvelle extension.
De 21h30 à 23h55, heurts avec les forces d’occupation suite à l’envahissement de plusieurs maisons.
Dhahiriya : de 23h30 à 5h40, invasion du village par les troupes de l’occupant.
Idna : à 4h20, raid de l’occupant qui enlève un officier de la force nationale de sécurité palestinienne, Al-Askari Tamizi.
Karmel : raid sur le village (qui, pour son malheur, est mentionné dans la Bible).
Qalqas : à 1h du matin, les forces d’occupation envahissent la maison de Jibrin Sneina et l’emmènent en détention.
A l’aube, enlèvement de Jibril Abu Turki.
Yatta : raid sur la ville.

Gouvernorat de Jénine
Jénine : à 3h30, raid sur le camp de réfugiés et kidnapping à domicile de Ahmad Muhammad Shaqfa (23 ans).
Arraba : les occupants patrouillent toute la nuit, de 23h à 5h10.
Qabatiya : à 3h45, raid sur la ville et détention de trois prisonniers politiques, Mothanna Khaled Kmeil (23 ans), Mo’men Abu al-Rab (24 ans) et Qusay Subhi Hanaysha (25 ans).
Ya’bad : à 15h, raid sur la ville.

Gouvernorat de Jéricho :
Jéricho : à 2h40, l’occupant investit la maison de Mahmoud al-Kalouni (22 ans), dans le camp de réfugiés de Ein al-Sultan, et l’emmène en détention. Dans le camp d’Aqbat Jabr, l’occupant s’empare d’un policier palestinien, Omar Abu Janadi, et le relâche après quelque temps.
Al-Jiftlik : A 22h30, à un checkpoint improvisé, les occupants s’emparent d’un officier des services de renseignement palestiniens, Al-Askari – Muhammad Dais.
Aqabat Jabr : à 3h, des forces d’occupation renforcées par des véhicules militaires investissent ce camp de réfugiés et pénètrent en force dans la maison de Omar Janada.

Gouvernorat de Naplouse
Naplouse : à 2h30, raid sur plusieurs maisons de la ville. Le pharmacien Amr al-Hanbali (50 ans), Mostafa al-Shunnar (59 ans), chargé de cours à l’université et cadre du Hamas, ainsi qu’un autre résistant déjà emprisonné à plusieurs reprises, sont arrachés à leur foyer. Les habitants tentent de riposter à coup de pierres et subissent grenades assourdissantes et lacrymogènes.
Einabus : à 1h20, attaque d’une maison du village.
A l’aube, enlèvement de trois frères, Abdul-Jabbar, Mustafa et Jawad Allan,
Salem : à 1h20, raid sur le village. Muhammad Shtayyeh est emmené en détention. A 3h, plusieurs maisons du village sont attaquées et Mohammed Tareq Eshtayya (19 ans) enlevé à ses parents. Fin de l’agression à 5h10.
De 23h30 à minuit trente, nouveau raid.

Gouvernorat de Qalqilya
Qalqiliya : à l’aube, raid sur la ville. Ayman Hassan Dhiab est emmené en détention.
Kafr Qaddum : à 6h, enlèvement de Dia’ Rajab Jom’a (30 ans) par les forces d’occupation positionnées à un checkpoint volant près de Kedumim (implantation fondée par le Goush Emounim, mouvement ultra-orthodoxe qui s’est donné pour mission de coloniser cette « terre que Dieu nous a donnée »).

La Palestine au jour le jour: Semaine du 22 au 28 février

Gouvernorat de Ramallah
Abu Shukheidim : à 4h, l’occupant pénètre en force dans la maison de Mo’tasem Abu Shukheidim (23 ans) et l’emmène en détention.
Beit Liqia : à 10h15, raid sur la ville et enlèvement de Fadi Hatem Asi.
Beitin : à 23h20, un groupe de colons caillasse les voitures de passage.

Gouvernorat de Tubas
Humsa-Al Bqai’a :  accompagnée de l’armée, l’Administration israélienne confisque des colis alimentaires et 18 structures résidentielles et animales (issues de l’aide humanitaire), laissant la communauté sans eau potable. Dix ménages, comprenant plus de 60 personnes, dont 36 enfants, sont déplacés pour la 9ème fois. (source)
Kherbet Humus : à 8h, munies de deux bulldozers et d’une grue chargée sur un camion, les autorités d’occupation investissent ce campement de la vallée du Jourdain. Les bulldozers saccagent 17 structures résidentielles et animales et confisquent les réservoirs d’eau pour la sixième fois consécutive en un mois, laissant 14 personnes sans ressources.
Tayasir : raid sur la ville et enlèvement de Hassan Amer.

Gouvernorat de Tulkarem
Khirbet Jubara : de 15h50 à 17h30, raid sur le village.
Saffarin : à 16h40, raid sur le village.

  • GAZA :

Attaques des forces d’occupation :
Contre des pêcheurs :
A 9h45, des vedettes israéliennes font feu sur des bateaux de pêche au large du camp de Nuseirat  dans les eaux territoriales palestiniennes.
A 23h20, trois nouvelles embarcations sont prises pour cible au large de la ville de Gaza.
Contre des terres agricoles :
A 8h, les forces d’occupation postées à l’est de Khan Yunis derrière la clôture de séparation font feu.

(Traduit par Philippe G. pour CAPJPO-EuroPalestine à partir du Palestinian Monitoring Group (PMG): http://www.nad.ps/ et du PalestinianCentre for Human Rights : https://www.pchrgaza.org/en/)

CAPJPO-EuroPalestine

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s