La Palestine au jour le jour : Semaine du 12 au 18 avril

Sur l’esplanade de la mosquée d’Al Aqsa, Israël a célébré à sa façon le ramadan. Le 13, après avoir fait taire les hauts parleurs qui retransmettent la prière, l’armée s’est emparée de nourritures préparées pour la rupture du jeûne. Le 14, elle a empêché l’entrée de centaines de repas de rupture du jeûne. Idem sur la place Al-Ghazali. Le 16, les forces d’occupation ont blessé six fidèles alors qu’ils revenaient de la prière du soir. Qu’en pensent les grands défenseurs de l’islam que sont l’Arabie saoudite et les Emirats ?

Au total, en Cisjordanie occupée, le nombre de blessés s’établit à 10, tous atteints dans la même journée du 16. A Beit Dajan, près de Naplouse, trois manifestants ont été atteints alors qu’ils protestaient contre une confiscation de terres en faveur d’une colonie. A Kafr Qaddum, c’est en protestant contre le bouclage de son village qu’un autre citoyen a été blessé.

Les 15 et 16 avril, à Gaza, sans doute exaspérés par les attaques incessantes contre des terres agricoles et des bateaux de pêche, sans parler des incursions, du survol incessant par les drones… et du blocus, des groupes armés palestiniens ont tiré des projectiles en direction des soldats stationnés derrière la ligne de séparation. En riposte, les avions de combat ultra modernes made in USA ont tiré 19 missiles vers les résistants en différents points de la bande de Gaza. Il n’y a pas eu de blessés de part et d’autre.

A part ça, les enfermements de citoyens ont connu une baisse par rapport à la semaine précédente (58 quand même, en comptant la nuit du dimanche au lundi). Voici le récit de l’arrestation du Dr Al-Asi, à Al-Bireh (près de Ramallah) par son épouse :

« Les forces d’occupation « israélienne » étaient soutenues par quatre véhicules militaires stationnés près de notre immeuble, où nous vivons au deuxième étage. Nous avons entendu des coups à notre porte, alors mon mari est allé ouvrir la porte. Nous avons été surpris par 17 soldats israéliens qui criaient. Ils ont tenu et menotté mon mari. Ils se sont répandus dans la maison et m’ont retenu dans le salon, moi et mes enfants : Mohammed (10 ans), Abdullah (14 ans) et Sadil (18 ans). Ils ont ordonné à mon mari de leur donner son téléphone portable et l’ont confisqué. J’ai essayé de donner à mon mari une veste et des chaussures à porter à cause du froid mais les soldats ont refusé et m’ont menacée d’une arme. L’un d’eux m’a ordonné de ne pas bouger et de rester avec mes enfants. Avant de se retirer, les forces d’occupation ont arrêté Najeh et l’ont emmené dans l’un des véhicules militaires stationnés devant notre maison. L’avocat nous a alors informés que Najeh avait été emmené au centre de détention «Ofer» dans le village de Beitunia, à l’ouest de Ramallah. »

Enfin, les colons se sont illustrés dans 9 attaques. A Jérusalem, une nouvelle étape dans la judaïsation a été franchie le 17 avec la transformation en « jardin biblique » de la « vigne du mufti » dans le quartier de Sheikh Jarrah. Pas vraiment le jardin d’Eden…

ZOOM SUR LE 12 AVRIL

  • JERUSALEM (AL QODS)

Mosquée d’Al Aqsa : à 9h, un groupe de colons extrémistes protégé par la police prend d’assaut l’esplanade de la mosquée et se livre à ses provocations quotidiennes.

Ville de Jérusalem : à l’aube, l’occupant kidnappe Ahmad Muhammad Khweis, Muhammad Rahman Al-Sayyad et Tawfiq Yusef Abu Sbitan dans le quartier d’Al-Tur.

Le même jour, un ordre de déportation est remis à Anwar Ubaid (pour une période de 6 mois) et Ahmed Muhammad Derbas (pour 4 mois), périodes pendant lesquelles ils doivent rester éloignés de chez eux, dans le quartier d’Al-Issawiya, ainsi que de l’ensemble de Jérusalem et de ses faubourgs.

Al-Eizariya (Béthanie) : à 15h25, checkpoint près de l’entrée de la colonie de Maale Adumim (38 000 h, construite sur 566 hectares volés aux villages voisins).

  • CISJORDANIE

Gouvernorat de Bethléem

Bethléem : à 0h45, arrestation à un checkpoint de Hammad Ahmad AbuMaria, habitant de Beit Ommar.

De 3h50 à 5h30, raid sur le camp d’Aida. Une maison est prise d’assaut.

A 21h25,  Muhammad Mahmoud Ubaid, habitant du camp de Dheisheh, est arrêté à l’issue de son interrogatoire par les services de renseignement israéliens qui l’avaient convoqué précédemment.

Al-Khader : de 21h45 à 22h30, patrouille en ville.

Aqabat : installation d’un checkpoint sur la route principale.

Beit Fajjar :  installation d’un checkpoint à l’entrée ouest de la ville.

Beit Sahour : à 12h30, les forces d’occupation démolissent une maison de 80 m2 appartenant à la famille Jaabis sous le prétexte habituel d’absence de permis. Quelque 80% des habitants sont chrétiens et subissent les mêmes expulsions que les autres « goys » au profit de la colonie de Har Homa. [Que fait la France, jadis « protectrice des chrétiens du Proche-Orient » ? Le régime des « capitulations » semble s’être changé en… capitulation – NDLR]

Tuqu’ : de 1h45 à 3h50, l’occupant envahit la ville et rafle dix membres de la famille al-Amor : Muhammad Mahmoud Musa, Muhammad Khalil, Muhammad Rabhi Saber, Sufyan Abd al-Awda, Muhammad Ibrahim Mahmoud, Uday Izzat Abdullah, Mahmoud Ali Mahmoud, Shadi Nayef. Anas Adel et Baraa Raed Khalil.

A 10h35, checkpoint à l’entrée nord de la ville.

Gouvernorat de Hébron

Al-Arroub : à l’aube, raid sur le camp. Enlèvement de Muhammad Al-Mazin.

As Samu : à 2h05, patrouille en ville.

Beit Ommar : à 1h45, raid de l’occupant qui prend d’assaut plusieurs maisons, déclenchant une réaction des habitants réprimée par des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes. Muhammad Hamdi Abu Maria est emmené en détention tandis que Hatim Rashid Abu Maria est convoqué pour interrogatoire par les services de renseignement israélien.

La Palestine au jour e jour : Semaine du 12 au 18 avril

Idna : de 1h40 à 4h00, raid sur la ville ainsi que sur Dura et le village de Deir Sammit.

A 10h45, checkpoint à l’entrée de la ville.

Sa’ir : à 18h15, checkpoint en entrée de ville. Rafat Jaradat, mort sous la torture à 30 ans en 2013, était originaire de cette ville.

Surif : à 2h00, raid sur la ville. Plus de 250 hectares de la ville sont confisqués pour le mur de l’apartheid.

Yatta : à 11h15, l’occupant détruit la tente d’habitation de Yunus Al-Shamsali installée à l’est de la ville. Pas de permis !

Au même moment, au sud-est de Yatta, Israël confisque du matériel agricole, un générateur et des portes (sic) appartenant à Barakat Murr sous prétexte qu’il se trouve en zone C (sous contrôle israélien intégral).

Gouvernorat de Jénine

A 23h55, Mahmoud Zakarneh (habitant de Qabatiya) et Muhammad Sabri al-Saadi (habitant de Jénine) sont arrêtés dans le gouvernorat de Salfit.

Jénine : de 4h45 à 5h55, raid sur Jénine et la ville voisine de Burqin. Deux frères sont kidnappés : Muhammad Samir Abu Ubaid et son frère Ramez. Burqin est la ville natale d’Hana Shalabi, détenue 25 mois sans preuve, arrêtée une seconde fois en 2012, relâchée au bout de 44 jours suite aux protestations et à sa grève de la faim mais déportée de force dans la bande de Gaza.

Arraba : de 0h50 à 4h15, raid sur la ville et les villages de Kafr Qud et Bir Al-Basha. Mona  Awad Qa’dan est emmenée en détention.

Marka : à 8h40, patrouille au village.

Gouvernorat de Jéricho :

Jéricho : à 10h30,  installation d’un checkpoint au nord de la ville.

A 20h15, l’occupant envahit le camp d’Aqbat Jaber et prend une maison d’assaut. Des heurts s’ensuivent, réprimés par des grenades assourdissantes et lacrymogènes.

Ein Al-Dyouk : à 9h55, installation d’un checkpoint.

Gouvernorat de Naplouse

Naplouse : de 1h30 à 4h10, patrouille dans le quartier oriental de la ville.

A 23h45, dans ce même quartier, les forces d’occupation escortent un groupe de colons venus visiter le tombeau supposé de Joseph (patriarche, fils de Jacob). Des heurts s’ensuivent avec des habitants. Plusieurs personnes souffrent de suffocation dues aux gaz lacrymogènes.

Al-Badhan : à 17h30, raid sur le village. La vallée voisine est un espace naturel réputé pour ses sources et sa biodiversité.

Beit Furik : à 14h45 patrouille en ville et dans le village voisin de Beit Dajan. Israël a prélevé 44 hectares de Beit Furik pour deux colonies, en plus de terres confisquées pour des bases militaires, des routes d’accès aux colonies et des clôtures.

Huwara : à 10h30, checkpoint au carrefour menant à la colonie de Yitzhar. Les habitants de Yitzhar, « bastion extrémiste » selon le New York Times, sont particulièrement violents : tirs à balles réelles, cocktails molotov, bastonnades, caillassage et tags contre une mosquée, attaque de bus scolaire, incendie de véhicules et d’oliveraie… sans compter le meurtre d’une Palestinienne de 13 ans et de graves blessures infligées à un homme de 82 ans.

Jalud : un groupe de colons rase 1,5 hectares de blé et prélève des quantités de terre (dirt).

Qusra : Le matin, un groupe de colons d’Ish Kodash dresse une grande tente sur des terres appartenant aux familles Abu Raida and Al Hassan. Des habitants de cette colonie se sont illustrés le 4 avril en battant sévèrement un homme de 50 ans, tandis que deux soldats israéliens, au lieu de le secourir, tiraient des grenades assourdissantes contre les Palestiniens qui tentaient d’intervenir.

Sebastia : à 11h05 et 19h, installation de checkpoints volants à l’entrée de la colonie de Shafi Shimron.

Yasid : à 1h05, l’occupant envahit le village et enlève Shams Ghalib Masaki. Au cours du même raid, les villages de Asira Ash Shamalia, Huwara et Urif ont droit à une visite musclée .

Gouvernorat de Ramallah

Ramallah : de 2h05 à 7h20, l’occupant pénètre dans la « capitale » palestinienne et prend d’assaut une maison.

Al-Bireh : à 18h et à 23h55, raids sur la ville. La maison du docteur Najeh Al-Asi est prise d’assaut et il est emmené en détention.

Beit Ur Al-Fawqa : à 11h25, checkpoint à l’entrée du village.

Deir Abu Mashaal : à 4h05, l’occupant patrouille au village, dont des dizaines d’hectares ont été confisquées pour construire des routes réservées.

Routes de l’apartheid

Shuqba : à 2h05, l’occupant patrouille au village. Le mur de l’apartheid traverse ce village, isolant 10% de ses terres. Israël a également confisqué des terres pour des routes de contournement, des points de contrôle militaires et pour la construction d’un concasseur de pierres. Les pierres extraites sont transférées en Israël, en violation du droit international.

Taybeh :  à 1h40, l’occupant attaque la ville à majorité chrétienne ainsi que le village musulman de Deir Jarir, où il kidnappe Mahmoud Nasser Maali et Abd Al-Alim Alawi.

A 18h, installation d’un checkpoint sue la route Ramallah – Jéricho.

En avril 2013, des colons ont tenté de s’emparer du monastère de Taybeh et de sa chapelle adjacente. Les jeunes de Taybeh et des villages environnants, dont Deir Jarir, les ont chassés. Les Palestiniens des environs manifestent régulièrement sur les terres du monastère, et les musulmans y font les prières de vendredi afin de le protéger d’éventuelles tentatives de l’exproprier.

Turmus Ayya :à 15h50, checkpoint à l’entrée de la ville. Quelque 112 hectares de la ville ont été confisqués par deux colonies.

Gouvernorat de Salfit

Salfit : à 14h35, installation d’un checkpoint à l’entrée nord de la ville.

A 14h35 et à 20h10, l’occupant renforce les contrôles au checkpoint de Za’tara, provoquant d’énormes bouchons.

Deir Ballut : à 19h20, installation d’un checkpoint. Les habitants des colonies voisines utilisent les terres du village comme décharge à ciel ouvert.

Kafeel Haris : à 9h50, installation d’un checkpoint.

Qarawat Bani Hassan: de 1h30 à 3h55, l’occupant envahit la ville et le village voisin de Biddya. Il enlève le citoyen Yahya Abdel Aziz Merhi.

Gouvernorat de Tubas

Bardala : à 19h30, l’occupant patrouille dans ce village de la vallée du Jourdain. Depuis 2000, outre 400 hectares de terre, les colons de Mehola ont confisqué plusieurs sources, arraché des arbres et passé des champs au bulldozer.

Gouvernorat de Tulkarem

Tulkarem : de 1h10 à 5h50, patrouille en ville et dans les villages de Far’un et Izbat Shufa. La moitié des terres de Far’un a été confisquée.

Far’un  : de 11h55 à 17h, patrouille au village et dans le village voisin de Khirbet Jabara. Environ la moitié des terres de Far’un ont été confisquées.

  • GAZA :

Fermeture des frontières

Beit Hanoun : Passage fermé sauf urgence sanitaire.

Kerem Shalom : Passage partiellement ouvert pour de la nourriture, des matériaux de construction et du fuel en quantité limitée.

(Compilé et traduit par Philippe G. pour CAPJPO-EuroPalestine, à partir duPalestinian Monitoring Group (PMG): http://www.nad.ps/ , de wafa.ps, du Palestinian Centre for Human Rights (PCHR), de la compilation de Leslie et Marian Bravery (Palestine Human Rights Campaign, Auckland, Nouvelle Zélande) et de en.wikipedia.org pour les éléments de contexte en italiques.)

CAPJPO-EuroPalestine

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s