La Palestine au jour le jour : Semaine du 7 au 15 juin

L’occupant assassine. Muhammad Said Hamayel n’avait pas seize ans quand un soldat l’a pris pour cible le 12 juin dans une manifestation contre une nouvelle colonie à Beita, près de Naplouse (voir l’article). Quelque 27 autres personnes ont été blessées lors de ces affrontements.

Le 15, toujours à Beita, Ahmed Bani Shamsa (16 ans) était tué à son tour d’une balle en pleine tête alors qu’il protestait contre l’assassinat de Muhammad, son ami (voir l’article).

Cette ville d’une dizaine de milliers d’habitants, dont Ariel Sharon voulait chasser tous les habitants et dynamiter toutes les maisons, résiste toujours, au prix de nombreux martyrs !

Le 13, Ibtisam Khaled Kaabneh, une jeune femme de 27 ans, issue d’un camp de réfugiés à Jéricho, était tuée à son tour par l’armée d’occupation au checkpoint de Qalandia, près de Jérusalem (voir l’article).

Le 15, le Dr Mai Afanah (29 ans), maman d’une fille de 8 ans, était mitraillée dans sa voiture alors qu’elle s’était engagée par erreur dans une voie réservée aux militaires. Les Israéliens prétendent que sa voiture représentait une menace pour les soldats… sauf que la vidéo prouve que les soldats en question se tenaient à bonne distance, à l’abri sur un terre-plein en surplomb de la route.

Le même jour, Muayyad Ahmad Hamdan décédait à Beit Hanoun, dans la bande de Gaza, des suites des blessures infligées lors des récents bombardements.

L’occupant bombarde Gaza. Dans la nuit du 14 au 15, l’aviation israélienne a lancé cinq missiles sur Gaza Ville et cinq autres à l’est de Khan Yunis en riposte… à des cerfs volants. Ces bombardements s’ajoutent aux attaques terrestres depuis les positions en surplomb derrière la ligne de séparation (tirs de snipers contre des manifestants et tirs d’obus contre des terres agricoles), ainsi que les attaques de vedettes contre les bateaux de pêche.

L’occupant blesse. Le PMG recense 88 blessés cette semaine, sans compter les victimes de suffocation par les lacrymogènes très virulents. Lors de manifestations contre les vols de terres et les exactions des colons, la plupart de ces blessés ont été victimes de l’arsenal répressif déployé au cours de 66 attaques : balles métalliques à fin enrobage de caoutchouc, grenades assourdissantes, skunk (eau pourrie) et lacrymogènes. Ainsi, le soir du 15, quelque 33 habitants de Jérusalem ont été blessés près de la porte de Damas.

La Palestine au jour le jour : Semaine du 7 au 15 juin

Mais la violence de l’occupant s’exerce aussi de façon rapprochée. A Ramallah – Al-Bireh, dans la nuit du 8 au 9, un engin militaire a renversé délibérément deux manifestants. A Jénine, le 12 à 1h30 du matin, l’armée a roué de coups trois habitants qui ont dû être hospitalisés. Le 14, c’est lors de la prise d’assaut leur maison, dans le village d’Al-Jiftlik (près de Jéricho), que Muhammad Abdul-Aziz Atawneh (16 ans) et son parent Hamada Abdul-Aziz Atawneh ont été blessés par balles et arrêtés alors qu’ils tentaient de s’enfuir.

Les colons de Jérusalem attaquent les enfants au gaz poivre. Ce gaz occasionne des brûlures sur le visage. Cela s’est produit dans la nuit du 7 (un enfant agressé) et à nouveau le 11. Cette fois, un colon a obligé un conducteur à stopper sa voiture et a aspergé ses deux enfants. Même scénario le 12, avec deux autres enfants.

Les colons s’en prennent aussi aux femmes. Le 8 à 19h, une bande de suprémacistes (ou super racistes) s’est attaquée à des Palestiniennes à la porte de Damas. Le 14, à Hébron, des colons tabassent une jeune femme nommée Heba Hazaa.

Les colons vandalisent. Le 7, des colons protégés par l’armée ont saccagé un chantier de 400 m2 visant à la restauration de maisons historiques dans la vieille ville de Hébron. Le 10, à Jalud (Naplouse), les colons ont saccagé plusieurs hectares de blé, volé et déplacé de la terre pour planter des vignes et fait fuir les moutons des villageois. Le 11, près de Salfit, ils ont incendié des terres agricoles frappées de confiscation. A Al-Khader (Hébron), ils ont arrosé des vignes d’herbicides toxiques, dont l’émanation a intoxiqué deux enfants, qui ont dû être hospitalisés. Le 15, à Beit Furik (Naplouse), après un caillassage de véhicules, ils ont mis le feu à une étable et à des ruches. Quant aux oliviers, ils restent la cible favorite, comme à Burin (50 arbres détruits) ou dans la ville martyre de Beita (voir plus haut), où des fanatiques multi-récidivistes ont mis le feu à une oliveraie.

Au total, on a dénombré au moins 22 attaques de colons cette semaine à Jérusalem et en Cisjordanie.

L’occupant kidnappe des mineurs. A la date du 9 juin, 250 enfants palestiniens étaient emprisonnés, contre 160 au 1er mai [source]. Cette semaine encore, sur les 184 civils palestiniens arrêtés en Cisjordanie, au moins 8 étaient des mineurs. Ainsi, le 7 à 4h45, Musa Al-Zubaidi (16 ans) était arraché à son lit et à sa famille dans le camp de réfugiés de al-Jalazoun, près de Ramallah. Au même moment, à Al-Khader (près de Bethléem), Muhammad Salah (16 ans) et Khaled Ghoneim (17 ans) étaient emportés par cette armée de croque-mitaines. Le 11, les forces d’occupation envahissaient un terrain de jeu dans le camp d’Aida à Bethléem et s’emparaient de trois enfants : Abdullah Abu Srour, Imran Barqaa (14 ans chacun) et Ahmed Barqaa (15 ans). Le même jour, à Hébron, les forces d’occupation faisaient irruption dans une école élémentaire, histoire de maintenir la pression…

Le 10, près du village de Jinsafut (gouvernorat de Qalqiliya), l’armée enlevait deux frères, Saad et Muhammad Bashir, coupables… d’avoir été attaqués par des colons.

L’occupant vole les terres. Le 8 a commencé la construction d’une route réservée aux colons sur le territoire d’Hizma, près de Jérusalem. Le même jour, à Jalud, près de Naplouse, on a commencé à niveler des terres agricoles en vue de construire 534 nouveaux logements pour la colonie Shvut Rachel. Le 13, à Kafr Thulth (Qalqiliya), un gang de colons a posé du fil de fer barbelé autour d’un champ appartenant à un habitant. Dieu leur a donné ce champ…

L’occupant squatte. Le 7, près de Tubas (vallée du Jourdain), des colons ont construit un local sous la protection de l’armée et une route le reliant à une source. Sur des terres volées pour une eau volée.

L’occupant démolit les maisons. Le 7, à Jérusalem, Muhammad Bachir a été contraint de détruire sa propre maison de 150 m2 – maison qui bien évidemment n’avait pas de permis de construire, presque jamais accordé aux non juifs. Cyniques jusqu’au bout, les Israéliens demandent un prix exorbitant pour se charger eux-mêmes de la démolition.

C’est donc sans doute une grande faveur de leur part s’ils ont réalisé gratuitement la destruction d’un camp de bédouins près de Jéricho ! En tout, quatre habitations ont été rasées le 7, appartenant à Mahmoud Salem Kaabneh et à ses fils Odeh, Salem et Ghaleb, ainsi que six étables pour le bétail. Le 13, un autre camp de bédouins, propriété d’Abdul Al-Kaabneh et de son fils, a connu le même sort près de Taybeh, privant de logis quinze personnes. Le 14, près de Ramallah, les habitations bédouines des frères Salem et Muhammad Zawahra étaient détruites à leur tour, en même temps que leurs panneaux solaires étaient raflés.

L’occupant vole. Le 10, à Burqa (Naplouse), des colons ont attaqué Imad Ziyad pour lui voler les moutons qu’il faisait paître. Dans la liste à la Prévert des biens volés cette semaine figurent notamment un bulldozer (le 12 à Salfit) et quatre ordinateurs appartenant aux autorités de santé palestiniennes.

L’occupant mène une guerre de religion. Presque chaque jour de la semaine, aux alentours de 8h30, des adeptes du mouvement terroriste du rabbin Kahane pénètrent sur l’esplanade des mosquées et souvent molestent des croyants.

L’occupant entrave. Cette semaine, 121 checkpoints temporaires se sont ajoutés à la centaine de points de contrôle permanents. Au soir du 15, l’entrée nord de Qalqiliya a été complètement fermée.

Compilé et traduit par Philippe G. pour CAPJPO-EuroPalestine à partir du Palestinian Monitoring Group (PMG): http://www.nad.ps/ et de la compilation de Leslie et Marian Bravery (Palestine Human Rights Campaign, Auckland, Nouvelle Zélande). Inventaire incomplet, le PMG n’ayant pas fourni de données pour le 10 juin.

CAPJPO-EuroPalestine

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s