En Afghanistan, face aux talibans, des femmes manifestent pour défendre leurs droits

Publié le : 09/09/2021

Une femme lors d'une manifestation à Kaboul, le 7 septembre 2021.
Une femme lors d’une manifestation à Kaboul, le 7 septembre 2021. AP – Wali Sabawoon

Texte par : RFI

Après l’annonce par les talibans du gouvernement intérimaire composé exclusivement de membres du mouvement islamiste et sans femmes, des manifestants ont battu le pavé, mercredi 8 septembre, pour exprimer leur désaccord. Et notamment des groupes de femmes. Publicité

Avec notre correspondante régionale, Sonia Ghezali 

Mina a participé à plusieurs manifestations qui ont eu lieu à Kaboul contre les talibans au cours de ces derniers jours. « Je n’ai pas eu peur la première fois et les talibans ne nous ont pas arrêtés ce jour-là, raconte-t-elle. Mais j’ai eu très peur la deuxième fois, lorsque les talibans ont commencé à frapper les femmes et à lancer des gaz lacrymogènes. J’ai vu une manifestante gravement blessée parce qu’un taliban l’avait frappée à la tête avec un câble électrique. Ils nous maltraitaient, nous traitaient de prostituées et disaient que nous étions soutenues par les États-Unis. »

► À lire aussi : Les femmes afghanes témoignent de leurs craintes et inquiétudes face aux talibans

« Si j’ai pu me battre contre ma famille, je peux me battre contre les talibans »

Manija, poète et militante de la société civile a été fouettée à la nuque mercredi par les talibans alors qu’elle filmait la marche féministe à laquelle elle participait à Kaboul. « Ma famille est très conservatrice, alors si j’ai pu me battre contre ma famille pour mes droits, je peux certainement me battre contre les talibans, argue-t-elle. Depuis le jour où les talibans sont arrivés, je sors sans raison, juste pour être vue par eux dans la rue et leur montrer qu’ils ne peuvent pas m’enfermer à la maison. Je veux leur dire que si j’ai pu faire face à ma famille, alors je peux certainement leur faire face. »

Manija est persuadée que les talibans se montreront de plus en plus violents. « Je n’ai plus aucun espoir pour l’Afghanistan », dit-elle.

Une opportunité manquée

Alison Davidian, représentante adjointe en Afghanistan de l’ONU Femmes, estime que « les talibans ont manqué une opportunité très importante de montrer au monde qu’ils sont engagés dans la construction d’une société inclusive et prospère. Tous les jours nous recevons des rapports faisant état de reculs concernant les droits des femmes. Il est interdit aux femmes de quitter la maison sans être accompagné du’n homme de la famille. Dans certaines provinces, les femmes ont cessé d’aller travailler. Des centres dédiés à la protection et l’aide aux femmes qui ont fui des violences, ont été attaqués. Les organismes qui accueillent des militants de défense des droits humains ou des journalstes sont saturés. Tous les regards sont tournés vers l’Afghanistan aujourd’hui mais ce ne sera pas toujours le cas. Il donc primordial que la communauté internationale continue de défendre et de mettre en lumière la situation des femmes dans ce pays ».

►À consulter aussi : [Infographie] La situation des femmes afghanes en quelques chiffres 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s