Agression à Paris de militant-e-s marocain.e.s des droits humains par des nervis de Mohammed VI : Les autorités françaises doivent engager des poursuites et convoquer l’ambassadeur du Maroc

le 18 February 2019

Une violente agression d’un commando d’une quinzaine d’individus, aux ordres du pouvoir marocain, a interrompu le 15 février 2019 une conférence-débat de l’Association de défense des droits de l’homme au Maroc (ASDHOM) sur le thème de la liberté de la presse à Paris.

Ces méthodes barbouzardes d’insultes, d’agressions physiques sur les participants et de dégradation de biens visent à faire taire les démocrates qui dénoncent les intimidations, l’exil forcé, les arrestations et les condamnations de journalistes. Dans le classement mondial de la liberté de la presse, le Maroc se situe à la 135e place sur 180 !

Cette attaque préméditée ne devrait pas demeurer sans suite judiciaire et l’ambassadeur du Maroc, dont la responsabilité est directement engagée, doit être convoqué par les autorités françaises pour entrave à la liberté de réunion et d’expression.

Le Parti communiste français (PCF) exprime sa solidarité avec l’ASDHOM et avec tous les journalistes libres du Maroc qui, avec un immense courage, dévoilent la corruption, l’affairisme, les turpitudes du pouvoir, les atteintes aux droits humains, la répression du Rif ou l’occupation du Sahara occidental.

Parti communiste français,
Paris, le 18 février 2019

source: http://international.pcf.fr/110514

Publicités
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Palestine : Rassemblement ce dimanche 24 février à Paris !

Nous vous appelons à un rassemblement ce dimanche 24 février à Paris, pour dénoncer le silence criminel qui entoure les assassinats de manifestants pacifiques, dont de nombreux enfants palestiniens par Israël, notamment à Gaza tous les vendredi depuis près d’un an, ainsi que la collaboration avec un Etat qui a créé un camp de concentration, où sont enfermés 2 millions d’êtres humaines depuis bientôt 12 ans.

Les Nations Unies et l’OMS viennent d’annoncer le chiffre de 295 victimes palestiniennes de l’armée israélienne en moins d’un an, dont 55 mineurs (sans parler des femmes, des secouristes et des journalistes) et de 6400 blessés par les balles explosives des snipers israéliens.

Rien que depuis le 8 février dernier, 3 enfants, dont Hasan Iyad Abd al-Fattah Shalabi, 13 ans, Hamza Muhammad Rushdi Ishtaiwi, 17 ans, et Hassan Nabil Ahmad Nofal, 16 ans, ont été tués, alors qu’ils manifestaient sur leur terre, pour réclamer de ne plus être enfermés derrière des barbelés, et de voir appliquer la résolution 194 des Nations Unies qui stipule le droit au retour dans leurs foyers des réfugiés palestiniens.

Actuellement, c’est un enfant palestinien par semaine qui est assassiné par Israel !

Mais qui s’est élevé contre ce terrorisme d’Etat ?

Aucune pitié pour les milliers de patient(e)s atteints de cancer à Gaza, et condamnés à une mort lente faute de médicaments et d’autorisations de sortie ? (Video : http://www.europalestine.com/spip.php?article15090)

Non, quand on entend tout ce beau monde manifester son indignation, ce n’est pas contre ces assassinats, ni ce camp de concentration. Ce n’est pas contre l’emprisonnement et la torture de près de 400 enfants palestiniens dans les geôles israéliennes. Ni les médias, ni les partis politiques, sans parler de notre gouvernement, ne semblent choqués par les démolitions à tour de bras des maisons palestiniennes, des expulsions brutales de familles, pour implanter de nouvelles colonies illégales à leur place.

Non, ils sont uniquement occupés à plaindre le raciste décomplexé Alain Finkielkraut qui a récolté quelques insultes très modérées, quand on sait la portée et la dangerosité des propos racistes du soi-disant « philosophe », tenant de la « pureté de la race », fourrier du fascisme et de l’antisémitisme.
(Cf pour rappel quelques exemples des saloperies qu’il diffusent largement avec la complicité de nombreux journalistes, du CRIF et du gouvernement : http://www.europalestine.com/spip.php?article15092)

« Le fascisme, ça commence par des mots… et on sait comment cela se termine », disaient à juste titre des rescapés de l’idéologie de la race aryenne.

Il ne faut vraiment pas être dégoûtés pour aller manifester pour cet agent provocateur, pour invoquer l’antisémitisme quand il n’y en a pas, et pour se rendre ainsi complice de l’instrumentalisation de la colère justifiée des gilets jaunes face à ce sinistre individu, par un Macron qui ne sait plus comment dissuader les citoyens de défendre leur revendications.

On nous dit en gros : « Si, si, on peut critiquer Israel, mais pas inciter à la haine de cet Etat ». Mais comment un Etat qui a institutionnalisé l’apartheid, qui a remis en selle les notions de races inférieures et supérieures, qui occupe un autre peuple et le colonise, avec toutes les atrocités que la colonisation a toujours impliquées, peut-il être approuvé ?

On voudrait condamner le rejet du sionisme ? Mais qu’est-ce que le sionisme, sinon une idéologie qui, non contente de s’arroger des terres qui ne lui appartiennent pas, prétend que ceux qui vivent sur ces terres n’ont pas les mêmes droits en fonction de leur religion ?

On défend ici la laïcité, mais on voudrait nous faire approuver un Etat religieux qui persécute tous ceux qui ne sont pas juifs ?

Il faut arrêter avec les mensonges et l’hypocrisie. Il faut arrêter de développer l’antisémitisme en faisant croire que tous les Juifs soutiennent l’apartheid, le colonialisme, les massacres, les ghettos et les camps de concentration.

Ce n’est pas par hasard que ceux qui vont manifester ce mardi et aller à la soupe du CRIF mercredi, ne donnent jamais la parole à des Juifs israéliens qui s’opposent totalement à leur propagande raciste, et qui sont nos amis.

Quant à nous, nous vous appelons à manifester nombreux

CE DIMANCHE 24 FÉVRIER, À PARTIR DE 15 H (et jusqu’à 18 H)

À LA FONTAINE DES INNOCENTS (Sortie du Forum des Halles Porte Lescaut. Métro-RER : Châtelet-Les Halles)

Pour dénoncer le génocide à petit feu du peuple palestinien, et réaffirmer ses droits.


CAPJPO-EuroPalestine

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Les bombardements de la coalition en Irak : victoire tactique, défaite stratégique ?

Un bombardement de la coalition en Syrie

+ en pièce jointe: l’article censuré du colonel Legrier

Par Nicolas Gros-Verheyde (revue de presse: Bruxelles 2 – 17/2/19)*

(B2) Alors que les forces arabo-kurdes (FDS) livrent une des dernières batailles contre l’État islamique, un officier français présent sur place avertit : la bataille est gagnée, la guerre… ce n’est pas sûr

Dans un article paru dans la Revue de défense nationale**, un des organes de réflexion stratégique de l’armée française, le colonel François-Régis Legrier décortique un aspect de l’opération française et américaine en Irak : La bataille d’Hajin : victoire tactique, défaite stratégique ? ». L’auteur sait de quoi il parle. Chef de corps du 68e régiment d’artillerie d’Afrique, il a été le commandant de la Task Force Wagram au Levant depuis octobre 2018.

L’article serait sans doute passé inaperçu du plus grand nombre, malgré sa qualité, s’il n’avait pas donné lieu à un échauffement politique, révélé par Michel Goya dans son blog La voie de l’épée. L’article a été déprogrammé du site internet de la Revue de défense nationale sur intervention de l’état-major des armées et du cabinet de la ministre Florence Parly. Au nom d’un principe : « on ne parle pas des opérations en cours sans autorisation » au plus haut niveau.

Une remise en cause de la stratégie actuelle

Le propos du colonel est en effet implacable pour la stratégie de la France et de la coalition militaire en Irak. Il vient poser un désaveu ‘technique’ à toutes les démonstrations politiques tendant à prouver que la bataille contre Daech est en passe d’être gagnée. Au passage, il fustige la tactique américaine, et occidentale du zéro perte dans les rangs des militaires, et d’une campagne essentiellement de bombardement qui est particulièrement destructrice.

Daech n’est pas vaincu

L’ennemi (alias Daech) n’a pas été détruit par les frappes aériennes « autant qu’on a bien voulu le faire croire ». Les compte-rendus réguliers d’estimation des pertes ennemies (BDA comme Battle Damage Assessment) sont « impressionnants » mais ils restent « calculés de façon statistique et non par observation visuelle ».

Le mouvement terroriste peut avoir gardé certains forces au chaud. La défaite devenue inéluctable, « il s’est exfiltré vers des zones refuges pour poursuivre la lutte en mode insurrectionnel ne laissant sur place qu’une poignée de combattants étrangers. »

Une illusion de l’efficacité aérienne

La ‘projection de puissance’, « c’est-à-dire la projection de destruction, sans ‘projection de forces’, de soldats sur le terrain ne fonctionne pas » dénonce le colonel. « Elle détruit sans maîtriser la reconstruction et crée le chaos. Il y a une vraie illusion de l’efficience aérienne : certes, elle permet quelques économies initiales mais elle ne conduit jamais au résultat espéré. À la fin des fins, il est toujours nécessaire, d’une manière ou d’une autre, de contrôler l’espace. »

Une stratégie qui fait davantage de victimes civiles pour épargner les militaires

Pire… si la bataille d’Hajin a été gagnée, sur le terrain, elle n’a pas été sans conséquences pour les populations. « En refusant l’engagement au sol, nous avons prolongé inutilement le conflit et donc contribué à augmenter le nombre de victimes au sein de la population. Nous avons détruit massivement les infrastructures et donné à la population une détestable image de ce que peut être une libération à l’occidentale laissant derrière nous les germes d’une résurgence prochaine d’un nouvel adversaire. »

Des dommages collatéraux surexploités par Daech

Le mouvement « Daech a su exploiter le moindre succès tactique pour le valoriser et en faire un succès stratégique. De même, les frappes occidentales et leurs dommages collatéraux réels ou fictifs ont aussi été largement médiatisés avec succès.  » De quoi s’interroger sur « le décalage des perspectives : là où Daech, dans une vision stratégique, s’adresse aux opinions publiques occidentales, la Coalition, outil militaire sans réelle pensée politique, est contrainte de rester au niveau tactique et ne peut exploiter ses succès dans le champ informationnel avec la même réactivité que l’ennemi ».

Une interrogation stratégique

La façon dont le discours officiel mettant en avant la réduction des poches qui a traîné à une question sur la « stratégie suivie depuis des années. Où est le véritable enjeu ? Détruire Daech ou contenir l’Iran ? » Au final, l’officier s’interroge : « Nous n’avons en aucune façon gagné la guerre faute dune politique réaliste et persévérante et dune stratégie adéquate. Combien dHajin faudra-t-il pour comprendre que nous faisons fausse route. »

Commentaire : se taire ou débattre

On peut comprendre que le ministère et l’état-major des armées se soit émus d’une remise en cause aussi féroce de l’intervention en Irak, alors que celle-ci n’est pas terminée. Mais le propos est argumenté, et les questions posées sont légitimes. On peut même se demander si cela ne nécessiterait pas un vrai débat, plus large, au sein du parlement national sur les contours de l’intervention française en Irak.

*Source : Bruxelles 2

**Nota: Le colonel Legrier est l’auteur de « Si tu veux la Paix, prépare le Guerre – Essai sur la Guerre juste »  (Via Romana – 2018).

Cliquer ci-dessous pour lire l’article (PDF) du colonel Legrier que le rédacteur en chef de la Revue Défense Nationale a dû retirer du site internet de la publication.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Un prisonnier politique palestinien libéré après 17 ans, mais empêché de retrouver les siens

En matière de sadisme l’occupant israélien se pose là, ce n’est pas un scoop. Mais libérer un prisonnier après 17 ans dans les geôles sionistes, et faire croire à son épouse, à ses 3 fils, et au reste de sa famille qu’ils vont enfin le retrouver… pour l’envoyer là où ils ne pourront jamais le rejoindre… c’est particulièrement révulsant !

Toute la famille d’Ahmed Khris avait préparé son retour en Jordanie, près d’Amman. Originaires du village d’Ajjur près d’Hébron mais expulsés de Palestine en juillet 1948 par l’armée israélienne, ses parents sont réfugiés en Jordanie

Mais les retrouvailles tant attendues, dans le camp de réfugiés de Baqaa, au Nord d’Amman, n’ont pas eu lieu.

Israël a déporté Ahmed Khris, à sa sortie de la prison de Meggido (Israel), directement dans la bande de Gaza.

Ahmed avait été impliqué dans l’affaire du bateau Karine A, transportant des armes pour la résistance, et intercepté par la marine israélienne dans la Mer Rouge en janvier 2002.

Agé de 54 ans, il a passé 17 ans dans les prisons israéliennes et se retrouve depuis janvier dernier à Gaza. Il ne pourra revoir aucun de ses 3 fils, Mohammed, Youssef et Yasser, ni sa femme Fatima.

Et il n’a vu aucun d’entre eux depuis 17 ans, puisqu’israel a interdit toute visite à sa famille, malgré les grèves de la faim qu’il a engagées pendant son long isolement. Torturé physiquement et psychologiquement pendant les interrogatoires, en confinement solitaire pendant de longues périodes, il subit maintenant la déportation.

Un autre prisonnier politique, Riyad Salah Qasrawi, qui a également effectué 17 ans derrière les barreaux en Israël a été libéré en même temps qu’Ahmed, tandis que le capitaine du bateau, Omar Akawi, 61 ans, condamné à 25 ans de prison est toujours incarcéré.

C’est la famille d’Omar qui a accueilli Ahmad à son arrivée à Gaza, où il n’a pas de parents.

Article de Ola Mousa, écrivain à Gaza.

Publié par Electronic Intifada et traduit par CAPJPO-EuroPalestine

CAPJPO-EuroPalestine

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

URGENCE / Soutien à notre camarade Mohamed Kadamy, président du FRUD-national, réfugié politique en France.

L’avocat de Mohamed Kadamy, Maître Bérenger Tourné, confirme que la mise en examen a été prononcée et qu’il a déposé le 14 février une requête en nullité.

En fait, M. Kadamy fait l’objet d’un marchandage entre les autorités djiboutiennes et la justice française. Djibouti accepterait de livrer des informations concernant le financement de la campagne de Sarkozy en 2012 par Kadhafi sous condition que M. Kadamy – pourtant réfugié politique – soit extradé.

Le député PCF Jean-Paul Lecoq a interpellé mercredi 13 février le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian en commission de l’Assemblée nationale.

vous aussi réagissez :
rejoignez le comité de soutien !
www.ardhd.org/comite-de-soutien-a-mohamed-kadamy

source : lettre électronique PCF Monde

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Parti communiste soudanais, Appel urgent : Sauvez la vie des camarades Fathi Alfadl et Ali Sa’id

2/14/19
Soudan, En Afrique Parti communiste et partis ouvriers
La vie des camarades Fathi Alfadl et Ali Sa’id, membres du Bureau politique du Parti communiste soudanais, qui ont été arrêtés par les forces de sécurité du régime dictatorial, est en danger à cause des mauvais traitements et du manque de soins médicaux. Cela a été confirmé par un journaliste, Adel Klour, qui a été libéré il y a trois jours après avoir été détenu avec les deux camarades et autres militants politiques dans la même cellule pendant plus de quatre semaines.

Le camarade Fathi Alfadl, qui est aussi le porte-parole officiel du parti, a été arrêté par les forces de sécurité le 9 janvier 2019. Le camarade Ali Sa’id a été arrêté le 20 janvier alors qu’il quittait le siège du parti à Khartoum.

Nous tenons le régime et ses services de sécurité pleinement responsables de la sécurité et de la santé des deux camarades, ainsi que des autres membres du Comité central du parti et de dizaines de ses cadres, qui sont toujours en détention.

Parmi les 16 membres du Comité central détenus depuis le début du soulèvement populaire, le 19 décembre 2018, figure la camarade Faiza Ibrahim Nuqud, 80 ans. Le dimanche 10 février 2019, des centaines de manifestants ont défilé sur la prison des femmes d’Omdurman, exigeant la libération des femmes détenues, y compris Faiza Nuqud. Le « Rassemblement pour les femmes détenues » a été organisé par l’Association soudanaise des professionnels. Il s’agit d’une association de médecins, d’ingénieurs, d’enseignants et d’autres professionnels qui mène la campagne de protestation contre le régime dictatorial d’Omar al-Bashir.

Nous appelons instamment tous les partis frères à intensifier la campagne de solidarité internationale et demandons que les familles des camarades Fathi Alfadl et Ali Sa’id soient autorisées à leur rendre immédiatement visite en prison avec des médecins. Ils ont droit à des visites familiales après 15 jours de détention, même en vertu de la loi injuste en vigueur sur la sécurité nationale.

 

*Sauvez la vie des camarades Fathi Alfadl et Ali Sa’id.

* Demandez la libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus politiques au Soudan.

source: http://www.solidnet.org/article/Sudanese-CP-Urgent-Appeal-Save-the-Lives-of-Comrades-Fathi-Alfadl-and-Ali-Said/

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Lettre de prison de Cesare Battisti

Publié le 13/02/2019 par PCF

Bonjour Gérard, Comme c’est bon d’écouter la voix de cette inoubliable France qui fait chaud au cœur (excuse le mauvais français, j’ai un peu oublié depuis !). Je suis heureux de l’initiative des vieux camarades polardeux, il n’y a pas de mot pour vous remercier tous.

Je trouve précieuse cette aide à caractère international, sans compter que ma petite famille est toujours parisienne. Vous pourriez peut-être élargir votre pétition à des auteurs italiens en passant par le camarade Valerio Evangelisti de Bologne ou aussi la faire arriver au Brésil en l’envoyant au mail suivant, à l’attention de Magno de Carvalho : sintusp@sintusp.org.br.

Je dois vous expliquer un peu ce qui s’est passé après que Fux, le ministre de la Cour suprême fédérale, s’est honteusement vendu au fasciste Bolsonaro, autorisant ainsi mon extradition. Étant avisé de cette possibilité par avance, j’ai pris contact avec le gouvernement bolivien avant de passer la frontière vers ce pays. Là j’ai été accueilli par du personnel de la chancellerie et logé dans un local appartenant au gouvernement, en attendant que ma demande de refuge (d’asile ? GS) soit discutée par le CONARE (Comité national des réfugiés).

Quatre semaines ont passé pendant lesquelles, aujourd’hui c’est une évidence, l’Italie et le Brésil faisaient pression sur le gouvernement bolivien en agitant surtout la question économique et ses conséquences sur le pays. Bref, samedi 13 (12 ? GS), j’ai été enlevé manu militari, me privant ainsi d’être jugé régulièrement par un procès d’extradition selon les lois boliviennes (procès que j’aurais gagné puisque en prescription depuis 15 ans). On m’a amené de pure force à l’embarquement.

Et voilà où les bandits du gouvernement d’extrême droite italien exécutent leur sale jeu : il y avait sur la piste un avion brésilien qui aurait dû me transporter jusqu’à Brasilia et, de là, m’embarquer dans un avion italien pour Rome. J’étais en train de monter dans l’avion brésilien lorsqu’un contre-ordre nous a fait faire demi-tour.

Et voici que commence une discussion animée entre les autorités des trois pays en question. Finalement c’est l’Italie qui gagne le tour et on m’embarque dans leur propre avion dans un vol sans escale jusqu’à Rome. Pourquoi ? Simple : les salauds ont évité le Brésil pour ne pas appliquer l’accord d’extradition brésilien qui interdit la perpète et oblige l’Italie à la concession de remise de peine. Résultat : un enlèvement pur et proprement criminel pour m’infliger en toute illégalité une peine cruelle exclue par le traité d’extradition.

Je ne sais pas si j’ai été clair. C’était pour vous donner quelques éléments en plus. Bien sûr les avocats sont en train de faire tomber les effets de cette action mercenaire mais, comme vous le savez, toute aide dans le sens de l’info est de vitale importance.

Je vous embrasse.

Cesare

PS : Avez-vous des nouvelles de Fred Vargas ?

Cesare Battisti – Casa circonlariale S. Soro – Loc. Pedriaxiu – Massama – 09170 Oristano

Signez la pétition

source: http://www.pcf.fr/lettre_de_prison_de_cesare_battisti?utm_campaign=communistes_755&utm_medium=email&utm_source=pcf

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire