NOUVELLES DES PRISONNIERS PALESTINIENS DANS LES GEÔLES SIONISTES

Triste record : Nael Barghouti, 65 ans, le plus ancien prisonnier palestinien dans les prisons israéliennes, a achevé dimanche un total de 42 ans derrière les barreaux israéliens .

Nouvelles des prisonniers Palestiniens dans les geôles israéliennes

C’est aussi le plus vieux prisonnier politique au monde. Originaire de Ramallah en Cisjordanie occupée, il est en détention depuis 1978 ! Comme quoi les Accords d’Oslo, qui promettaient la libération des prisonniers politiques palestiniens, c’était du pipo, sur ce plan là aussi !

Le prisonnier palestinien Mohammad Falnah, 58 ans, a terminé aujourd’hui sa 30e année dans les prisons de l’occupation israélienne.

Falnah, de la ville de Saffa à l’ouest de Ramallah, devait être libéré dans le cadre d’un accord négocié par les États-Unis en 2014, mais 8 ans plus tard, il est toujours incarcéré !

Hassan Salama, un prisonnier de Jénine, entame sa 21ème année de prison. Il a souffert de longues périodes d’isolement, de nombreux transferts et de privation de visites. Il purge 48 peines d’emprisonnement à perpétuité et 30 ans dans les prisons israéliennes.

Karim Younes devrait être libéré dans un mois et demi. Il a passé 30 ans dans les geôles israéliennes et a a vécu plus de 25 grèves de la faim en prison. Il disait dans une lettre : « Je suis certain que le jour viendra, le jour où je verrai la liberté et la liberté de mon peuple, où je verrai ma vieille mère souffrante et les habitants de ma ville natale dans le village de Ara, mes vieux amis les survivants, et le Carmel surplombant la mer de mes souvenirs embrassant le ciel. »

« La prison ne pourra pas nous dominer, et le geôlier, qui enchaine nos mains s’est transformé en prisonnier dans nos vies, et nous allons donc transformer l’occupation en un prisonnier sous l’impact de notre résistance et notre volonté de liberté. Et cette occupation restera en alerte et inquiète aussi longtemps qu’elle exercera le rôle de geôlier face au peuple palestinien.

Nous lutterons depuis nos cellules contre la mentalité raciste et extrémiste de l’occupant, contre la discrimination et la normalisation avec l’occupation. Je suis un témoin de la Nakba, de la perte et du nettoyage ethnique, mais aussi du courage des prisonniers martyrs qui ont été tués sous mes yeux, confrontés dans les prisons à la torture et à la maladie. »

«Les prisonniers sont comme une épine dans la gorge de l’occupant. Il sait parfaitement que notre peuple qui a payé de sa vie un million de Palestiniens prisonniers doit vaincre. Il sait que quand les prisonniers tremblent, la Palestine tremble aussi et mobilise les muscles de sa terre et le sang de ses martyrs, ses blessés, ses exclus, ses arbres et ses rochers et son histoire remplie de trophées.

Mon peuple, ma mère triste, laissez les pleurs pour mon retour, car la vie est pour nous, et c’est pour elle que nous sommes dans les prisons, et c’est pour elle que nous reviendrons plus forts, chargés de tout ce qui est dans nos esprits comme désir et douleur, pour que nos jours à venir soient plus beaux ».

Le prisonnier palestinien Nasser Abu Hamid, atteint d’un cancer, se bat contre la mort dans les prisons israéliennes. Détenu depuis 2002, il a été condamné à 7 peines d’emprisonnement à perpétuité et 50 ans !

Abdulbaset Ma’tan, 50, ans, Palestinien de Ramallah est toujours en détention « administrative » malgré un cancer qui exige des soins spécifiques qu’il ne reçoit pas.

La semaine dernière, un tribunal militaire israélien a condamné Omar Ghaith, de Jérusalem occupée, à 32 mois de prison. »

Un autre a prolongé la détention de la jeune Palestinienne de 16 ans Jannat Zaidat, de la ville de Bani Na’im à l’est d’Hébron, pour cinq jours. »

Même chose pour l’enfant palestinien Ahmad Al-Refai, de Jérusalem :

Le journaliste palestinien Amer Abu Arafa, d’Hébron, a vu sa détention « administrative«  renouvelée pour une nouvelle période de 4 mois.

Les forces d’occupation israéliennes ont fait une descente dans l’école palestinienne d’Al-Zubaidat à Jéricho, et elles détiennent l’enfant palestinien Amar Zebidat dont l’école se trouve dans le village d’Al-Zebidat, à Jéricho .

Les Palestiniens ont tenu la semaine dernière une veillée au carrefour d’Al-Manara à Ramallah pour appeler les autorités d’occupation israéliennes à rendre les corps des Palestiniens tués par les forces israéliennes :

Ces dernières ont fini par remettre le corps de l’adolescent palestinien Haitham Moubarak aux autorités palestiniennes, deux mois après qu’il ait été assassiné par les soldats de l’occupation.

Israël a arrêté 690 Palestiniens en octobre, dont 119 enfants et 30 femmes, et émis 219 ordres de détention dite administrative contre des Palestiniens.

Au total, 850 prisonniers palestiniens sont incarcérés en détention « administrative » dans les prisons de l’occupant israélien, soit le nombre le plus élevé depuis 2008.

CAPJPO-EuroPalestine

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s